Browsing Tag

Gallimard Jeunesse

6-11 ans, Suggestions et critiques

«Jefferson», Jean-Claude Mourlevat et Antoine Ronzon, Gallimard Jeunesse

En voyant pour la toute première fois la première de couverture de ce roman, j’avoue avoir été intriguée. Que raconte l’histoire de ce mignon petit hérissson caché sous son parapluie? Parce qu’il faut avouer que la couverture est très réussie, non? En débutant la lecture de Jefferson, je pensais tout simplement me divertir avec une fable animalière présentée sous forme d’enquête policière. Je trouvais cela original… mais en fait, j’en suis ressortie un peu chamboulée. Voilà un roman qui nous questionne là où on s’y attendait le moins!

Par un matin d’automne, Jefferson, élégant petit hérisson de 72 centimètres, quitte son logis pour se rendre chez son coiffeur, Monsieur Edgar le blaireau. Jefferson se retrouve malgré lui au mauvais endroit, au mauvais moment. Sitôt entré dans le salon de coiffure, il aperçoit le corps sans vie de Monsieur Edgar, une paire de ciseaux plantée dans la poitrine. Désemparé, Jefferson retire la paire de ciseaux de l’abdomen du coiffeur et c’est à ce moment que choisit madame Chèvre pour se réveiller sous son casque chauffant. Prit de panique, Jefferson s’enfuit! Il se retrouve donc accusé de meurtre et recherché par les gendarmes. Avec son ami Gilbert le cochon, il décide que le meilleur moyen de s’innocenter est de retrouver le vrai coupable. Les pistes recueillies les mènent vers le village des humains. Alors, quoi de mieux que d’intégrer un groupe qui part en voyage organisé chez les humains afin d’aller mener leur enquête, incognito?

Jean-Claude Mourlevat nous offre un récit prenant et rempli de rebondissements. Son écriture est rythmée et permet aux jeunes lecteurs d’entrer rapidement dans l’histoire. L’amitié, l’entraide et la solidarité sont des valeurs qui dominent tout au long de l’intrigue. De plus, on s’attache rapidement aux personnages de Jefferson et de son compagnon Gilbert, mais également à l’ensemble des personnages secondaires qui apparaissent au cours du roman. 

Mais derrière cette enquête policière se cache aussi un message important et d’actualité. L’auteur aborde de façon engagée la question de notre rapport aux animaux et il dénonce aussi les conditions dans les abattoirs. Il est clair que l’auteur défend la cause animale et souhaite sensibiliser son public à cette cause. Toutefois, malgré le fait que le fond du récit est grave, l’auteur n’a pas oublié d’insérer quelques pointes d’humour, ce que j’ai bien apprécié.

En terminant, je m’en voudrais de ne pas faire mention spéciale pour les magnifiques illustrations pleine page que l’on retrouve dans chacun des chapitres. Magnifique! Bref, pour ma part, Jefferson est un roman surprenant qui nous offre une enquête bien ficelée et qui nous pousse à une réflexion quant à nos agissements à l’égard des animaux. À découvrir absolument!

** Le roman est destiné aux jeunes lecteurs à partir de 9 ans. Toutefois, certaines scènes, notamment celle de l’abattoir, sont assez choquantes et peuvent bouleversées un jeune lecteur plus sensible.

0-5 ans, 6-11 ans

Coups de coeur livres de Noël

À chaque fin novembre, je me fais un plaisir fou à aller fouiner dans ma librairie préférée afin de trouver de nouveaux livres de Noël à mettre dans ma bibliothèque et à retrouver mes classiques dans ma bibliothèque du sous-sol. En passant par des histoires classiques, des livres sonores ou bien de toutes nouvelles histoires, les livres sont certainement le meilleur moyen de vivre un moment magique, tendre et calme en famille… Et ceux de Noël n’en font sûrement pas exception. Je vous présente donc mes coups de coeur approuvés par mes enfants… et moi-même!

Mes chants de Noël, Elsa Fouquier, Gallimard Jeunesse

Vous connaissez certainement mon amour pour les livres sonores qui permettent l’éveil à la musique. Eh bien j’ai trouvé une petite perle qui a fait l’unanimité auprès de mes 5 enfants. Ce petit album musical contient 6 images à regarder ainsi que 6 chansons à écouter. La musique est d’une qualité exceptionnelle grâce à ses arrangements originaux et ses enregistrements acoustiques de Jean-Philippe Crespin, avec de vrais instruments (flûte, guitare, piano et violon) et les voix de 2 enfants et de 2 adultes. Chaque page propose donc une illustration à observer et une puce sonore sur laquelle l’enfant doit appuyer pour déclencher un chant de Noël : Petit Papa Noël, Une fleur m’a dit, Mon beau sapin… Et quelques lignes de paroles y sont inscrites.

Dès la première page, mes enfants ont su reconnaître la première chanson présentée. Ils avaient hâte d’appuyer sur la petite puce afin d’écouter la chanson. À mon grand plaisir, dès que les premières notes se sont fait entendre, ma fille de 2 ans m’a regardée avec des yeux brillants, mon fils de 3 ans a commencé à chanter « sa chanson » et mes 3 plus vieux examinaient les pages avec attention. J’ai adoré ce moment, car ça nous a permis de se rassembler et d’avoir un moment calme et à la fois joyeux. Autant mon grand Jayson (9 ans), mon Alexis (7 ans) que mon Félix (4 ans) ont eu du plaisir à chanter, lire, observer et écouter le livre. Même une fois le livre refermé, ma fille continuait de chanter! Du pure bonheur en famille. À la fin du livre, nous avions la tête remplie de jolies images et de pensées magiques. On peut décrire chaque page autour de la chanson et mes enfants ont adoré. Étant donné qu’il s’agit d’un livre cartonné, ma plus jeune pouvait facilement le manipuler et mes plus vieux, quand à eux, pouvaient lire les paroles et apprendre les classiques de Noël. Tout le monde en a trouvé son compte.

Gallimard Jeunesse possède une belle collection de ce type d’albums (« Mes petits imagiers sonores »). Les illustrations faites par Elsa Fouquier sont vraiment mignonnes. Elles mettent en scène le père Noël et des animaux dans des décors propres à l’hiver, dans la neige. Les images nous mettent réellement dans l’ambiance de la musique. Pour découvrir les plus beaux chants de Noël d’ici et d’ailleurs.

Dès 1 an.

Biscuit et Cassonade aiment Noël, Caroline Munger, Éditions de la Bagnole

Ah les préparatifs du temps des fêtes! Dans cet adorable album les 2 petits frères, Biscuit et Cassonade, nous plongent dans les traditions de Noël qui rendent cette période de l’année si magique. La grande expédition pour trouver LE plus beau sapin de Noël, cuisiner des pâtisseries avec Ricardo, jouer et grignoter sous le sapin dans le salon…

Tout d’abord, ce que mes enfants aiment de ce livre, ce sont les images. Ce ne sont pas des illustrations mais bien de magnifiques photographies que l’on y retrouve. Ils peuvent facilement se mettre à la place de nos 2 personnages principaux. À chaque page du livre, mes enfants me faisaient la demande de faire la même chose que Biscuit et Cassonade. Leurs idées de rituels offrent une bouffée de bonheur à mes trésors et j’ai eu l’impression qu’ils faisaient naître en eux le désir d’explorer de nouvelles traditions… À mon plus grand bonheur! Lors de notre lecture, on a passé un doux moment… Et mon petit doigt me dit que lorsqu’ils se sont couchés, ils avaient la tête remplie de belles pensées magiques. C’est un livre que mes enfants redemandent régulièrement. Quand nous le regardons, j’ai l’impression qu’il procure à mes enfants de la jouissance, de la chaleur et même de la curiosité. Souvent, lorsque l’un de mes enfant le feuillette, je peux le surprendre à vouloir programmer sa journée en fonction du livre!

J’aime bien cet album qui nous permet d’avoir de nouvelles idées de rituel que l’on souhaite créer ensemble en attendant Noël. L’auteure à un talent fou avec la photographie et ses textes sont simples. Sa collection de livres Biscuit et Cassonade est l’une des plus appréciée des enfants. L’auteure amène même nos petits à se sensibiliser face aux gens qui n’ont pas autant de chance que nous en cette période de l’année. Un livre qui nous rappelle les rituels autour de l’ambiance des fêtes… Et d’où l’importance de se rappeler que le plus important en ce temps de l’année est notre présence auprès de nos êtres chers.

Boréal-Express, Chris Van Allsburg, École des loisirs

Voici le livre qui a inspiré le dessin animé Pôle express il y a plus de 14 ans. Ce récit raconte l’aventure incroyable et mystérieuse d’un jeune garçon qui se met à douter de l’existence du père Noël. La nuit de la veille de Noël, un majestueux train arrive devant sa maison… Il décide de monter dans ce train en partance pour le pôle Nord. À mesure que le Pôle Express s’enfonce dans des contrées enchantées, l’aventure est au rendez-vous et les jeunes passagers prennent conscience de l’étendue de leurs dons. L’histoire nous emmène dans un grand voyage jusqu’au pays du père Noël, que seuls les enfants peuvent atteindre. La magie de Noël, la vraie, est au cœur de cette histoire. Voici une très belle histoire à raconter aux enfants qui ne croient plus au père Noël ou qui hésitent encore et voudraient tant continuer à y croire.

Dès que je commence la lecture de ce livre à mes enfants, l’ambiance change du tout pour tout. On pourrait même  entendre une mouche voler! Ils sont littéralement enchantés par l’histoire et les illustrations. Puisque les mots sont relativement faciles à comprendre et que les phrases sont courtes, la compréhension de l’histoire est facile autant par mon bébé de 2 ans que par mon grand de 9 ans (même si cet album est pour 7 ans et plus). J’avoue qu’il s’agit de l’un des seuls livres qui provoque à la fois de l’excitation (à savoir si LE père Noël existe vraiment) et de la tendresse (à travers la magie de ce livre). Quand nous lisons cette histoire, il arrive souvent que mes grands de 7 et 9 ans me posent des questions en lien avec les illustrations, car on y découvre de nombreux détails… ça suscite leur curiosité! Cet univers est propice à l’imagination et crée un parfait équilibre entre fascination et réconfort.

Ce livre est illustré par l’auteur lui-même. J’aime le travail de Chris van Allsburg. La présentation de l’album met en avant ces superbes dessins : chaque illustration prend au minimum une page, le texte est bien isolé et n’empiète pas sur le dessin. Chaque illustration peut être considérée comme un tableau. Ces images suffisent à raconter une histoire, à installer une atmosphère. Les lumière et les ombres sont impressionnantes : tantôt en amenant de la chaleur (aux visages, notamment, tantôt en accentuant le mystère et le froid : avec les loups). Si l’on doit acquérir un seul album de Noël, c’est celui-ci.

Je vous invite à visionner le film d’animation qui nous plonge dans cette magie des Fêtes. Je ne peux que le conseiller aux amoureux de Noël. C’est un enchantement jusqu’à la conclusion qui est très émouvante.

0-5 ans, 12 ans et plus, 6-11 ans

L’éveil à la musique

Donner le goût à la musique à un enfant, c’est lui offrir tout ce qu’il aime: des émotions, du rêve. L’éveil à la musique passe bien sûr par l’écoute des instruments, mais pas seulement. Il existe aujourd’hui des livres qui accompagnent les jeunes dans leurs découvertes musicales. Je vous présente donc mon top 3 des livres qui ont suscité l’intérêt de mes 5 enfants âgés de 1, 2, 4, 7 et 9 ans.

Rock’n’roll baby, Elsa Fouquier, Gallimard Jeunesse

À partir de 4 mois, un bébé est sensible à tous types de sons. Vers 2 ans, son système auditif est entièrement fermé. Dès cet âge, il est donc capable d’apprécier les sons, les voix et les mélodies. Deux de mes enfants ont 1 et 2 ans, j’aime les habituer à écouter différents styles de musique. L’idéal, ce sont les livres sonores! Les Éditions Gallimard Jeunesse ont d’ailleurs une collection adorable, «Mes petits imagiers sonores». Le préféré de mes 2 bébés est sans aucun doute Rock’n’roll Baby! Dans ce petit album, chaque page possède un extrait standard du Rock’n’roll à écouter grâce aux puces sonores. Il y a même quelques lignes afin que nous puissions en apprendre un peu sur la chanson présentée. Nous avons beaucoup de plaisir à écouter et lire ce livre. Il est entraînant et donne le goût à mes enfants d’en écouter davantage. On rit, on danse et ils commencent même à apprendre quelques paroles. J’avoue que moi aussi, j’y prends plaisir ! Les illustrations sont vives et permettent aux enfants de s’y retrouver facilement. Ce livre a un avantage inestimable… Quand je le feuillette avec mes trésors (même les plus vieux), je partage un beau moment avec eux et je sais que, pour eux, la musique restera à jamais associée à la tendresse… même le Rock’n’roll !!

0 à 2 ans.

L’incroyable histoire de l’orchestre recyclée, Michel Piquemal, Lionel Le Néouanic et Frédéric Chapotat, Albin Michel

Inspirée d’une histoire vraie, ce livre a pour mission de nous faire prendre conscience de l’importance de la musique. Le personnage principal, Favio Chavez, un chef d’orchestre, décide d’améliorer le quotidien des enfants pauvres du quartier grâce à la musique. Il décide de construire avec les enfants, des instruments de musique à partir d’ordures, car c’est la seule chose qu’ils possèdent. Ils montent un orchestre et décident de garder espoir, malgré leur pauvreté. Ils parcourent le monde, tandis que les parents retrouvent leur dignité. Au départ, lorsque j’ai approché mes 2 garçons de 4 et 7 ans, avec ce livre, ils étaient réticents. Puis, dès la première page, les illustrations originales sont tellement légères et créatives qu’elles entourent magnifiquement bien la musique de cette histoire. Mes enfants ont donc été fasciné dès le départ. Ils ont trouvé rigolo que le chef d’orchestre pouvait construire des instruments de musique à partir de déchets… Ils ont même voulu que l’on fasse la même chose (mais avec notre bac de recyclage !). Mes fils redemandent ce livre à chaque semaine, et ils aiment nommer les instruments qu’ils voient. Ça nous permet de passer de très beaux moments ensemble et nos discussions sont d’une grande richesse. J’ai même découvert que cet album jeunesse pouvait permettre à mes garçons l’éducation musicale, mais aussi de l’art plastique. Nous l’adorons!

3 à 7 ans

La musique des animaux, Frédéric Marais, Gulf Stream

Ce documentaire est décidément un livre unique et plaisant qui manquait dans notre bibliothèque pour sensibiliser mes enfants à l’éveil à la musique. Ce n’est pas une histoire, mais plutôt une abondance de sources de renseignements et de motivation. On s’intéresse au rapport qui existe entre les animaux et les instruments de musique. On en apprend davantage sur la fabrication de divers instruments, ce qui inclus, les différentes parties des animaux utilisées dans ce processus. Saviez-vous qu’autrefois, on prenait un os de vautour afin de fabriquer une flûte? Nous apprenons aussi ce que le piano doit à l’éléphant: l’ivoire des touches blanches? Mon grand garçon de 9 ans a bien aimé ce livre, il prenait plus conscience de l’importance de l’état précieux de l’objet. Même une fois la lecture terminée, mon fils a le goût de le regarder de nouveau. C’est instructif, déroutant, dessiné avec une grande précision… Ça fait GRAND comme dirait mon fils! Les illustrations sont simples et colorées. On est porté à réfléchir sur toutes les époques concernés, on associe musique et phases de l’humanité. Quand nous lisons ce documentaire, on se questionne mais surtout, on s’éveille davantage à la musique.

Dès 8 ans.

 

Quand je regarde des livres sur la musique avec mes enfants, j’ai l’impression que ça favorise nos rapprochements. La musique nous rassure; elle berce et stimule, elle est une sensation, une façon de se rapprocher davantage de mes enfants. Faire sentir la musique aux enfants par la lecture, c’est leur donner accès au monde, aux cultures, aux générations… Qui sait peut-être que dans quelques années, l’un de mes garçons fera un spectacle en chantant du Rock’n’roll en ayant fabriqué son instrument de musique à partir d’objets recyclés ?

0-5 ans, Suggestions et critiques

Découvertes d’une maman – juillet 2018

Le ça , de Michaël Escoffier et Matthieu Maudet, Éditions L’école des loisirs 

Résumé : Maman trouve une crotte sur le tapis du salon : « Jules? Qu’est-ce que c’est que ÇA? ». Un petit garçon sans culotte EST le coupable tout trouvé! Pourtant… et si ce livre ne parlait finalement pas de ça ?!!

Avis : Parents, je vous promets de sourire à la lecture de ce livre! Un petit album cartonné pour les tout-petits, au texte et aux illustrations simples mais savamment orchestrées. Et puis, cette conversation entre ce petit garçon et sa mère est simplement « délicieuse », même si à la base on parle d’une crotte! Dû au zézaiement de Jules, on tombe complètement dans le panneau des quiproquos.  On l’accompagne, ce pauvre, dans toute une gamme d’émotions, en se disant « Ahhh les enfants! », pour arriver à une chute superbe, en se disant finalement « Ahhh les parents! ».

Dès 1 an.

Taupe a un souci, Sang-Keun Kim, Éditions La Pastèque

Résumé : Taupe se promène dans la forêt, avec un souci qui lui trotte dans la tête: « Pourquoi n’a-t-elle pas d’amis? ». Elle se remémore alors une maxime de sa grand-mère: « Ma petite, si tu as du souci, roule une boule de neige en exprimant ce qui ne va pas et tu verras, tout disparaîtra. » Taupe applique le précieux conseil… et la magie opère!

Avis : Mes enfants adorent ce genre de livre qui invite, à chaque page, un nouvel animal à se joindre à l’histoire. Ces derniers grossissent les rangs et saturent petit à petit les illustrations. Le petit tas de neige devient une gigantesque boule de neige et puis… Je vous laisse le découvrir en lisant le livre! Personnellement, j’ai un penchant pour les livres positifs. Celui-ci ne fait pas exception en proposant d’avancer malgré les soucis et la solitude. Le temps règle bien des choses et les amis aussi sont d’une aide précieuse. Voici un bel hommage à l’amitié! Adorable.

Dès 3 ans.

Le petit monstre d’Adèle, Mim et B. Amsallem, Éditions Milan

Résumé : C’est chaque soir la même histoire, Adèle entend des petits bruits bizarres dans sa chambre. Ça l’empêche de trouver le sommeil, mais ses parents ne la croient pas. Un jour pourtant, pleine de courage, elle regarde sous son lit et elle y trouve : un bébé monstre! Super mignon en plus! Adèle décide alors de prendre soin de lui…

Avis : Nous avons été conquis par cette petite fille espiègle aux lunettes disproportionnées et par le bébé monstre qui fait tant pitié. Quelle belle façon de dédramatiser l’heure du dodo! Les enfants ont de suite de l’empathie pour ce petit monstre qui a perdu sa maman. Ils se reconnaissent en lui, mais aussi en Adèle qui joue à la maman avec lui. Les soins qu’elle prodigue sont remplis de bienveillance. Elle va le bercer, le rassurer, mais aussi le surveiller pour éviter qu’il fasse des bêtises et le calmer dans son excitation. Ce n’est finalement pas de tout repos un bébé! Or, ce renversement de rôle enfant/parent permettra à Adèle de tirer des leçons de cette expérience et de grandir un peu. De plus, une touche malicieuse et comique clôt remarquablement bien cette histoire.

Dès 3 ans.

Mais je t’aime déjà!, Jory john et Benji Davies, Éditions Scholastic

Résumé : Que fait-on lorsqu’on a une journée de repos? Certains comme Bruno, l’ours brun, planifient de passer une journée relaxe chez eux, tout seul. Alors que d’autres, comme Blanco, l’oie, bouillent d’idées et d’envie de bouger!

Avis : On retrouve dans cet album nos comparses Bruno et Blanco. Les amis ont des tempéraments diamétralement opposés, mais s’apprécient quand même. L’un est calme, posé, voir introverti et apprécie les activités calmes (lire, se reposer sous un arbre). Tandis que l’autre est énergique, extraverti et verbomoteur. Il veut absolument aller dehors et faire de l’exercice. Blanco n’est bien sûr pas trop à l’écoute de son ami (qui répète sans cesse « non »), ni des besoins de ce dernier. Il « harcèle » son voisin tant ce dernier a besoin d’attention et d’amour. Bruno, lui, a de la difficulté à s’affirmer et à faire respecter ses envies. Donc une amitié un brin toxique et étouffante. On espère sincèrement que Bruno va finir par entretenir une belle relation avec cet ami. Malheureusement, cela n’a pas lieu dans ce tome. Cependant, on comprend que pour qu’une personne change, il faut du temps. Malgré tout, cette histoire a le mérite de mettre en lumière le fait que l’amitié n’a pas besoin d’être exclusive. L’autre nous aime même s’il ne nous accorde pas tout son temps et son attention.

Dès 4 ans.

Ma grande sœur et moi, Simona Ciraolo, Gallimard Jeunesse

Résumé de l’éditeur: Une petite fille s’interroge en voyant sa grande sœur changer, jour après jour. Quand est-elle devenue aussi grande? Et aussi rabat-joie? Où sont passés leurs fous rires ensemble? La petite sœur commence à s’inquiéter sérieusement…

Avis : Un livre qui nous touche par son réalisme, sa véracité et sa tendresse. Les enfants évoluent et leur identité change. Ils évoluent tranquillement. Le passage de l’enfance à l’adolescence est ici abordé par le regard de la cadette de la famille. Ses interrogations et ses observations sont nombreuses. Elle cherche des réponses par elle-même, puis par le biais de ses parents, mais rien. Finalement la réponse viendra de la principale concernée. D’autres moments de bonheur sont à venir, mais partagés différemment… Un bijou de lecture sur le temps qui passe. Un livre à lire absolument quand il y a une différence d’âge entre les membres de la fratrie!

Dès 5 ans.

 

0-5 ans, 12 ans et plus, 6-11 ans, Suggestions et critiques

Fête des pères 2018

Mais papa…, Mathieu Lavoie et Marianne Dubuc, Éditions Scholastic

 

Résumé de l’éditeur:

— Bonne nuit les cocos!
— Mais papa, tu as oublié les pyjamas! Et les doudous! Et les verres d’eau!

Le papa de cette adorable histoire de Marianne Dubuc oublie vraiment tout! Jusqu’au plancher, aux murs et au placard de la chambre qui se matérialisent graduellement sous le regard fasciné des lecteurs surpris par la progression inattendue du récit. Les petits auront-ils tout ce qu’il faut avant le matin?

Avis : Un papa gorille sympathique et d’une patience infinie! Une histoire adorable et décalée sur le thème de la routine du soir. On y aborde avec exagération et humour les oublis de papa, mais aussi les mille et unes demandes des enfants lorsqu’arrive l’heure du dodo. C’est un joli clin d’œil au quotidien des familles.

Dès 2 ans.

Avec moi, c’est comme ça, de Nadine Brun-Cosme et Magali le Huche, Père Castor Flammarion

Résumé: C’est papa qui doit s’occuper de la routine du soir aujourd’hui! Maman est sortie au cinéma. Il ne fait pas tout comme maman et Clara est un peu déboussolée. Mais, comme il dit : « Avec moi, c’est comme ça! » et ce n’est peut-être pas plus mal ainsi!

Avis : Très sympathique album aux images pétillantes de l’une de nos illustratrice préférée (Magali le Huche). Voici un papa hyper patient qui relève haut la main le pari de se charger de la routine du soir! Un album qui met en avant les différentes manières d’aborder le quotidien entre les mamans et les papas. Des styles qui finalement sont complémentaires et enrichissent la vie d’un enfant.

Dès 3 ans.

 

Papa à grands pas, Nadine Brun-Cosme et Aurélie Guillerey, Nathan

Résumé de l’éditeur: Ce soir, c’est le papa de Mathieu qui doit venir le chercher à la garderie, avec sa très vieille voiture verte. Mais Mathieu est un peu inquiet : et si la vieille voiture ne démarre pas ? Aucune inquiétude, quand il s’agit d’être à l’heure à la garderie, l’imagination de papa tourne à plein régime !

Avis : On tombe sous le charme de ces illustrations un brin « vintage »! Mais aussi, pour ce papa plein de ressources qui énumère toutes sortes d’alternatives pour venir chercher son fils à la garderie. Tous les scénarios sont possibles! Le seul qui semble impossible est bien celui de ne pas venir le reprendre. Le message est clair et a pour but de rassurer. Un papa qui exprime haut et fort à son enfant à quel point il ferait n’importe quoi pour lui… même si cela prend des allures rocambolesques et fantaisistes.

Dès 4 ans.

Papa est connecté, Philippe de Kemmeter, Éditions De La Martinière Jeunesse

Résumé: Papa pingouin est super branché. Branché sur son ordinateur, sur son cellulaire, sa tablette, ses clés USB et sur Icebook même! Du matin, au soir, jusque dans ses rêves, papa pingouin est rivé sur l’écran. Il est là mais absent en même temps. Alors fiston est triste et maman n’en peut plus. Qu’arrive-t-il à ce genre de papa lorsque la connexion Internet ne fonctionne plus ?!

Avis : Complètement ancrée dans notre époque, cette histoire se veut un reflet de notre société obnubilée par les écrans. Une petite incursion dans une famille de pingouins humanisés qui nous montre comment la dépendance à Internet affecte les membres de la famille, avec notamment un clin d’œil à Facebook (ici, Icebook). Un livre qui touche finalement tous les adultes : pères et mères. Et bien sûr qui peut agir comme avertissement pour les jeunes grâce à son ton et ses illustrations amusantes. Une morale toute en légèreté nous démontre en plus l’importance d’avoir des amis non virtuels.

Dès 5 ans.

Un papa sur mesure, Davide Cali et Anna Laura Cantone, Gallimard Jeunesse 

Résumé: Une petite fille passe une annonce. Elle cherche à trouve le papa idéal, un conjoint parfait pour sa mère parfaite. Pas si facile…

Avis : Oui oui, un super beau-père, ça existe! Tellement super qu’il égale un père! Voici un petit album (de la taille un livre poche) sur le thème des familles recomposées, et ce, à partir du regard d’un enfant. Une ode aux liens forts qui peuvent exister entre un enfant et son beau-père. C’est joli, délicat et drôle. Ce livre est une réédition.

Dès 6 ans.

 

Père et fils (tome 1), Mi Tagawa, Éditions Ki-oon

Résumé de l’éditeur: Torakichi, herboriste itinérant, passe la majeure partie de son temps sur les routes pour rendre visite à ses clients. À la mort de sa femme, incapable de surmonter le deuil, il disparaît pendant deux ans, en laissant son fils chez sa sœur. Lorsque ce dernier a quatre ans, il prend une décision qui changera sa vie : celle d’emmener le petit garçon, Shiro, avec lui sur les routes afin d’apprendre à se connaître et reconstruire le lien père et fils.

Avis : Un manga en noir et blanc, de la taille d’un roman, qui se lit de droite à gauche comme dans le format original en japonais. Je me suis laissée attendrir par ce duo père-fils qui par en quête de la découverte de l’autre sur les routes du Japon traditionnel. Entre la reconstruction de son lien de confiance et d’attachement avec son fils, la gestion d’un enfant en bas âge au quotidien, l’accompagnement de son enfant dans le deuil de sa mère et son emploi éreintant : les défis pour ce jeune père sont nombreux. Pourquoi son fils fait-il des terreurs nocturnes? Comment décoder ses comportements? Or, ici, le ton est juste et émouvant. Un message qui ressort de ce livre : peu importe notre époque, être parent c’est un apprentissage long! En prime, l’auteur a agrémenté le récit de multitudes informations sur les herbes médicinales du XIXe siècle, ainsi que sur les us et coutumes de l’époque!

Dès 15 ans.