Browsing Tag

École des loisirs

12 ans et plus, Suggestions et critiques

«Le célèbre catalogue Walker et Dawn» de Davide Morosinotto, École des Loisirs

Ils sont quatre amis qui ont trouvé trois dollars. Au début des années 1900, trois dollars c’est presqu’une fortune. P’tit trois, Eddie, Min et Joju décident de commander un revolver dans le célèbre catalogue Walker et Dawn. Leur plan est parfait… jusqu’à ce qu’ils ouvrent le colis et découvrent une vieille montre brisée. Quelle n’est pas leur surprise quand ils apprennent que cette montre brisée vaut son pesant d’or et que le célèbre catalogue est prêt à remettre 4000 dollars à celui qui la ramènera. Pour être certains de toucher la récompense, ils s’embarquent pour Chicago. Ils quittent les bayous de la Louisiane vers le monde des grandes villes où ils découvriront la traîtrise, le vol, le mensonge et bien plus encore!

Wow! Cette histoire est riche en rebondissements! Le livre est divisé en quatre où, à tour de rôle, les personnages racontent une portion de leur périple. P’tit trois explique comment tout a commencer dans le bayou avec la découverte des trois dollars. En tant que guide, Eddie raconte leur périple en bateau, en train ou à pied. Une fois à Chicago, c’est Joju qui prend le relais alors que le habituellement silencieux Min conclut leur aventure.

Difficile de prévoir tout ce qui peut arriver quand quatre jeunes quittent leur bayou pour un endroit qu’ils ne connaissent pas et qui se trouve à des milliers de kilomètres! L’auteur sait comment nous envoyer sur de fausses pistes. On pense avoir résolu l’énigme de la montre, mais non… et on repart sur la route en compagnie des quatre comparses!

Personnellement, c’est à ce roman que je remettrais le Prix des libraires du Québec – sélection jeunesse. La compétition est féroce, mais l’auteur a su m’entraîner dans les États-Unis du début du siècle, dans une aventure vraiment géniale et avec un style qui m’a beaucoup plu!

À partir de 12 ans.

0-5 ans, 6-11 ans

Coups de coeur livres de Noël

À chaque fin novembre, je me fais un plaisir fou à aller fouiner dans ma librairie préférée afin de trouver de nouveaux livres de Noël à mettre dans ma bibliothèque et à retrouver mes classiques dans ma bibliothèque du sous-sol. En passant par des histoires classiques, des livres sonores ou bien de toutes nouvelles histoires, les livres sont certainement le meilleur moyen de vivre un moment magique, tendre et calme en famille… Et ceux de Noël n’en font sûrement pas exception. Je vous présente donc mes coups de coeur approuvés par mes enfants… et moi-même!

Mes chants de Noël, Elsa Fouquier, Gallimard Jeunesse

Vous connaissez certainement mon amour pour les livres sonores qui permettent l’éveil à la musique. Eh bien j’ai trouvé une petite perle qui a fait l’unanimité auprès de mes 5 enfants. Ce petit album musical contient 6 images à regarder ainsi que 6 chansons à écouter. La musique est d’une qualité exceptionnelle grâce à ses arrangements originaux et ses enregistrements acoustiques de Jean-Philippe Crespin, avec de vrais instruments (flûte, guitare, piano et violon) et les voix de 2 enfants et de 2 adultes. Chaque page propose donc une illustration à observer et une puce sonore sur laquelle l’enfant doit appuyer pour déclencher un chant de Noël : Petit Papa Noël, Une fleur m’a dit, Mon beau sapin… Et quelques lignes de paroles y sont inscrites.

Dès la première page, mes enfants ont su reconnaître la première chanson présentée. Ils avaient hâte d’appuyer sur la petite puce afin d’écouter la chanson. À mon grand plaisir, dès que les premières notes se sont fait entendre, ma fille de 2 ans m’a regardée avec des yeux brillants, mon fils de 3 ans a commencé à chanter « sa chanson » et mes 3 plus vieux examinaient les pages avec attention. J’ai adoré ce moment, car ça nous a permis de se rassembler et d’avoir un moment calme et à la fois joyeux. Autant mon grand Jayson (9 ans), mon Alexis (7 ans) que mon Félix (4 ans) ont eu du plaisir à chanter, lire, observer et écouter le livre. Même une fois le livre refermé, ma fille continuait de chanter! Du pure bonheur en famille. À la fin du livre, nous avions la tête remplie de jolies images et de pensées magiques. On peut décrire chaque page autour de la chanson et mes enfants ont adoré. Étant donné qu’il s’agit d’un livre cartonné, ma plus jeune pouvait facilement le manipuler et mes plus vieux, quand à eux, pouvaient lire les paroles et apprendre les classiques de Noël. Tout le monde en a trouvé son compte.

Gallimard Jeunesse possède une belle collection de ce type d’albums (« Mes petits imagiers sonores »). Les illustrations faites par Elsa Fouquier sont vraiment mignonnes. Elles mettent en scène le père Noël et des animaux dans des décors propres à l’hiver, dans la neige. Les images nous mettent réellement dans l’ambiance de la musique. Pour découvrir les plus beaux chants de Noël d’ici et d’ailleurs.

Dès 1 an.

Biscuit et Cassonade aiment Noël, Caroline Munger, Éditions de la Bagnole

Ah les préparatifs du temps des fêtes! Dans cet adorable album les 2 petits frères, Biscuit et Cassonade, nous plongent dans les traditions de Noël qui rendent cette période de l’année si magique. La grande expédition pour trouver LE plus beau sapin de Noël, cuisiner des pâtisseries avec Ricardo, jouer et grignoter sous le sapin dans le salon…

Tout d’abord, ce que mes enfants aiment de ce livre, ce sont les images. Ce ne sont pas des illustrations mais bien de magnifiques photographies que l’on y retrouve. Ils peuvent facilement se mettre à la place de nos 2 personnages principaux. À chaque page du livre, mes enfants me faisaient la demande de faire la même chose que Biscuit et Cassonade. Leurs idées de rituels offrent une bouffée de bonheur à mes trésors et j’ai eu l’impression qu’ils faisaient naître en eux le désir d’explorer de nouvelles traditions… À mon plus grand bonheur! Lors de notre lecture, on a passé un doux moment… Et mon petit doigt me dit que lorsqu’ils se sont couchés, ils avaient la tête remplie de belles pensées magiques. C’est un livre que mes enfants redemandent régulièrement. Quand nous le regardons, j’ai l’impression qu’il procure à mes enfants de la jouissance, de la chaleur et même de la curiosité. Souvent, lorsque l’un de mes enfant le feuillette, je peux le surprendre à vouloir programmer sa journée en fonction du livre!

J’aime bien cet album qui nous permet d’avoir de nouvelles idées de rituel que l’on souhaite créer ensemble en attendant Noël. L’auteure à un talent fou avec la photographie et ses textes sont simples. Sa collection de livres Biscuit et Cassonade est l’une des plus appréciée des enfants. L’auteure amène même nos petits à se sensibiliser face aux gens qui n’ont pas autant de chance que nous en cette période de l’année. Un livre qui nous rappelle les rituels autour de l’ambiance des fêtes… Et d’où l’importance de se rappeler que le plus important en ce temps de l’année est notre présence auprès de nos êtres chers.

Boréal-Express, Chris Van Allsburg, École des loisirs

Voici le livre qui a inspiré le dessin animé Pôle express il y a plus de 14 ans. Ce récit raconte l’aventure incroyable et mystérieuse d’un jeune garçon qui se met à douter de l’existence du père Noël. La nuit de la veille de Noël, un majestueux train arrive devant sa maison… Il décide de monter dans ce train en partance pour le pôle Nord. À mesure que le Pôle Express s’enfonce dans des contrées enchantées, l’aventure est au rendez-vous et les jeunes passagers prennent conscience de l’étendue de leurs dons. L’histoire nous emmène dans un grand voyage jusqu’au pays du père Noël, que seuls les enfants peuvent atteindre. La magie de Noël, la vraie, est au cœur de cette histoire. Voici une très belle histoire à raconter aux enfants qui ne croient plus au père Noël ou qui hésitent encore et voudraient tant continuer à y croire.

Dès que je commence la lecture de ce livre à mes enfants, l’ambiance change du tout pour tout. On pourrait même  entendre une mouche voler! Ils sont littéralement enchantés par l’histoire et les illustrations. Puisque les mots sont relativement faciles à comprendre et que les phrases sont courtes, la compréhension de l’histoire est facile autant par mon bébé de 2 ans que par mon grand de 9 ans (même si cet album est pour 7 ans et plus). J’avoue qu’il s’agit de l’un des seuls livres qui provoque à la fois de l’excitation (à savoir si LE père Noël existe vraiment) et de la tendresse (à travers la magie de ce livre). Quand nous lisons cette histoire, il arrive souvent que mes grands de 7 et 9 ans me posent des questions en lien avec les illustrations, car on y découvre de nombreux détails… ça suscite leur curiosité! Cet univers est propice à l’imagination et crée un parfait équilibre entre fascination et réconfort.

Ce livre est illustré par l’auteur lui-même. J’aime le travail de Chris van Allsburg. La présentation de l’album met en avant ces superbes dessins : chaque illustration prend au minimum une page, le texte est bien isolé et n’empiète pas sur le dessin. Chaque illustration peut être considérée comme un tableau. Ces images suffisent à raconter une histoire, à installer une atmosphère. Les lumière et les ombres sont impressionnantes : tantôt en amenant de la chaleur (aux visages, notamment, tantôt en accentuant le mystère et le froid : avec les loups). Si l’on doit acquérir un seul album de Noël, c’est celui-ci.

Je vous invite à visionner le film d’animation qui nous plonge dans cette magie des Fêtes. Je ne peux que le conseiller aux amoureux de Noël. C’est un enchantement jusqu’à la conclusion qui est très émouvante.

12 ans et plus

Prix des libraires du Québec jeunesse – Liste préliminaire – 12-17 ans Hors Québec

L’aube sera grandiose, Anne-Laure Bondoux, Gallimard

Alors que tous les ados de seize ans se dirige vers la fête du lycée, Nine est entraînée par sa mère Titania vers une destination inconnue, une cabane isolée, au bord du lac. Titania a finalement décidé de lui révéler l’existence d’un passé soigneusement caché. Et si cette nuit devenait un moment de révélations surprenantes? Qui sont Octo, Orion et Rose-Aimée? À qui appartient cette mystérieuse cabane ? Et ce vélo rouge, posé sous l’escalier?

Anne-Laure Bondoux écrit déjà depuis plus de vingt ans. Née en France en avril 1971, Anne-Laure a commencé à écrire ses propres histoires vers l’âge de 9 ans. C’est en 2000, qu’elle quitte son emploi de rédactrice chez Bayard pour se lancer à plein temps à l’écriture. Avant de composer des romans jeunesse et adulte, elle a notamment contribuer au magazine Maximum et écrit plusieurs histoires parues dans le célèbre J’aime lire. En avril 2017, elle reçoit le grade de Chevalier des Arts et des Lettres. L’aube sera grandiose a déjà remporté le prix Vendredi 2017 décerné pour la littérature ado par le Syndicat national de l’Édition en France. Pour agrémenter son récit familial, Anne-Laure a demandé à sa fille Coline Peyrony de réaliser une quinzaine de planches illustrées représentant des éléments emblématiques du roman.

Celle qui venait des plaines, Charlotte Bousquet, Gulf Stream

Wionna est une métisse américaine qui lutte pour la liberté et la justice dans les plaines du Dakota. Virgil Wyatt Monroe, journaliste, a traversé les États-Unis pour la retrouver et découvrir l’histoire de celle qui a côtoyé des légendes du far-west comme Buffalo Bill, Crazy Horse ou Belle Starr.

Charlotte Bousquet compte plus d’une trentaine de romans, albums et recueils à son actif. Originaire de France et née en janvier 1973, elle partage aussi différents billets d’humeurs et d’aventures littéraires sur son blogue. Charlotte a fait des études en philosophie avant de se consacrer à l’écriture. Elle est une passionnée d’histoire, de mythologie et de contes. C’est en 2009 qu’elle se lance en littérature jeunesse avec La marque de la bête, une relecture du célèbre Peau d’âne. Charlotte croit qu’il est important pour les auteurs de s’engager, elle participe donc à plusieurs anthologies à vocations caritatives. En 2012, elle est sélectionnée pour le Prix du livre numérique présidé par Bernard Werber. Elle fut aussi nommé Coup de coeur 2011 du festival, Prix Imaginales 2011 et Prix imaginales des collégiens 2012.

Le célèbre catalogue Walker et Dawn, Davide Morosinotto, École des loisirs

Au début des années 1900, quatre amis se partagent un catalogue de vente par correspondance et trois dollars à dépenser. Lorsque le colis arrive et qu’ils n’y retrouvent pas le revolver tant attendu, ils décident de partir pour Chicago récupérer leur revolver. P’tits Trois, Eddie, Min et Julie rencontreront alors sur leur route des gens qui ne sont pas ce qu’ils disent, des tricheurs professionnels, des policiers véreux, un crime non résolu et une tonne d’argent!

Originaire de l’Italie, Davide Morosinotto est né en 1980. Diplômé en sciences de la communication, il est aujourd’hui journaliste et traducteur. Il a publié une trentaine de romans auprès de plusieurs éditeurs italiens. Au fil de sa carrière, il a utilisé plusieurs pseudonymes, en collaboration avec d’autres écrivains. En 2016, avec l’auteur Teo Benedetti, il a publié Cyberintimidation au tapis, un manuel sur la façon approprié d’utiliser les réseaux sociaux pour éviter la cyberintimidation.

Le célèbre catalogue Walker et Dawn lui a valu plusieurs récompenses dont le prix Frignano 2016, le Gigante delle Langhe 2017 et le prix Andersen 2017 pour le meilleur livre plus de 12 ans.

Dans la forêt de Hokkaido, Éric Pessan, École des loisirs

Julie se retrouve dans la forêt de l’île japonaise de Hokkaido alors qu’elle vient de s’endormir. Elle découvre qu’elle est reliée physiquement à un petit garçon de sept ans. Il erre seul, abandonné par ses parents et risque de mourir de froid, de soif ou de faim. Mais pourquoi Julie est-elle liée à cet enfant perdu?

Éric Pessan est né en 1970, à Bordeaux en France. Il était un grand fan de lecture lorsqu’il était adolescent. Et parce qu’il lisait, il a commencé à écrire. Il a publié plusieurs ouvrages de tout genre, en passant du roman adulte par le roman jeunesse, la poésie, le théâtre ou la nouvelle. Aujourd’hui, il collabore régulièrement au site Remue.net consacré à la littérature. Il anime des rencontres littéraires ou des débats et donne avec plaisir des ateliers d’écritures.  En 2015, il a reçu le prix de la Nouvelle revue pédagogique de littérature jeunesse pour son roman jeunesse Aussi loin que possible, aussi publié à l’École des loisirs.

Sirius, Stéphane Servant, Éditions du Rouergue

Avril, une jeune fille, tente d’élever Kid dans un monde en train de mourir. Entre les escapades pour se nourrir et les leçons pour Kid, le temps passe tranquillement. Jusqu’au jour où le passé d’Avril les rattrapent et les obligent à prendre la route dans ce monde en déclin. Il feront alors la rencontre de Sirius, une rencontre qui va tout bouleverser.

Né dans le sud de la France en 1975, Stéphane Servant habite maintenant près de Carcassonne. Il  a fait des études en littérature anglophone. Il a été intervenant en milieu scolaire avant de se diriger vers le développement culturel, les arts du cirque, le graphisme et l’illustration de presse. Aujourd’hui, il se consacre pleinement à l’écriture d’albums jeunesse et de romans. Sirius a reçu le Prix Sorcières 2018, catégorie Carrément passionnant maxi, le prix Chapitre Nature 2018 catégorie roman jeunesse et a été nommé finaliste du prix Vendredi 2017.

Spinder, Simon van der Geest et Karst-Jenneke Rogaar, La joie de lire

Hidde, alias Spinder et son frère Jeppe sont en guerre. Hidde a fait de la cave son domaine en y installant sa collection et son élevage d’insectes. Il est timide et n’a pas vraiment d’ami. Son grand frère, plus extraverti, souhaite récupérer le sous-sol de la maison familial pour y installer sa batterie et son groupe de musique. Il est prêt à tout pour déloger Hidde… mais Hidde a une arme très efficace, le terrible secret que Jeppe ne veut surtout pas voir éclater au grand jour. Jusqu’où ira cette guerre entre les deux frères?

L’auteur Simon van der Geest est né en 1978 à Gouda aux Pays-Bas. Il découvre le théâtre lors de son passage au lycée en Norvège. Il poursuit alors des études pour devenir professeur d’art dramatique, mais réalise qu’il a plus de plaisir à écrire les pièces qu’à les jouer. Il se met alors à l’écriture de pièce de théâtre, puis vint la poésie et les livres pour enfants. En 2013, son roman Spinder a reçu le Gouden Griffel, un des plus prestigieux prix de littérature jeunesse au Pays-Bas. Pour Spinder, il est accompagné de l’illustratrice, aussi originaire des Pays-Bas, Karst-Janneke Rogaar. Elle illustre notamment des livres d’opéra et enseigne dans une école d’art.

0-5 ans

Prix des libraires – Sélection 0-5 ans: les impressions de notre équipe

Le 28 février dernier, l’Association des libraires du Québec remettaient les Prix des libraires pour la sélection jeunesse. Chez WOW lecture, nous avons décidé de vous présenter les finalistes de chacune des catégories et de vous livrer nos impressions. Voici donc notre texte présentant les finalistes dans la catégorie 0-5 ans Québec et hors Québec.

 

FINALISTES 0-5 ANS – QUÉBEC

L’oiseau de Colette, Isabelle Arsenault, La Pastèque

GAGNANT

Présenté par Marie-Michèle Martel

Colette demande à sa maman un oiseau. Malheureusement, sa mère refuse. Comme elle vient d’aménager dans un nouveau quartier, une petite fille vient à sa rencontre dans la ruelle. Elle lui demande si tout va bien. Colette lui dit qu’elle a perdu son oiseau. Au fil des cours des voisins, les enfants de la ruelle partiront à la recherche de l’oiseau de Colette… Un oiseau imaginaire en fait !

Les albums d’Isabelle Arsenault, en solo ou en duo, sont toujours d’une grande douceur. Ses illustrations sont magnifiques. Les teintes de gris sont loin d’être ennuyeuses. Une histoire également qui met de l’avant l’imagination. Heureusement, les enfants du voisinage ont apprécié l’imagination débordante de Colette, sans quoi ils auraient été bien déçus et fâchés de savoir que cet oiseau n’existe pas en fait.

Frida, c’est moi, Sophie Faucher et Cara Carmina, Édito

Présenté par Julie Lévesque

Je me souviens encore quand j’ai découvert l’artiste peintre mexicaine Frida Kahlo dans le film biographique Frida. J’étais alors une jeune adulte fascinée par cette femme talentueuse qui avait vécu au début du 20e siècle une vie difficile à cause de sa santé. Je la trouvais inspirante, car elle était féministe, avant-gardiste et parce qu’elle vivait la vie qu’elle voulait, malgré les contraintes de l’époque pour une femme. Je me demandais pourquoi personne, que ce soit dans mes cours d’arts, d’histoire ou autres, ne m’avait parlé d’elle.

 

Cet été, j’ai donc été agréablement surprise quand ma fille a reçu pour son anniversaire le livre Frida, c’est moi qui lui a permis de découvrir cette grande peintre. J’ai aussitôt été conquise par la façon dont Sophie Faucher nous dépeint l’enfance de Frida. Elle nous la raconte à travers différentes périodes ou évènements marquants de sa jeunesse et nous fait en même temps découvrir les coutumes mexicaines. Le procédé utilisé par l’auteure, à la fin de chaque épisode, capte l’attention du lecteur qui a hâte de savoir quelle « Frida-elle-sera » à la page suivante. Ma fille et moi avons adoré les magnifiques images pleines de détails et de couleurs vives où les personnages ont tous de grands yeux brillants comme des diamants. Au final, c’est un livre ravissant qu’on ne se lasse pas de lire et de regarder. Maintenant, j’ai hâte d’aller me procurer la suite Moi, c’est Frida Kahlo où on y raconte sa vie d’adulte. Je vous reviens sous peu avec la critique!

Le jardin invisible,Valérie Picard et Marianne Ferrer, Monsieur Ed 

Présenté par Mélissa Garant

La jeune Ariane visite sa grand-mère à l’occasion de l’anniversaire de celle-ci. La voilà qui s’ennuie au milieu de tous ces adultes. Son père lui propose d’aller s’amuser dans le jardin et c’est à ce moment qu’Ariane découvre un caillou, pourtant bien ordinaire, mais qui la transporte dans un monde où tout est possible. Voyager bien cramponnée à un akène de pissenlit en compagnie de libellules, accompagner les sauterelles dans leur course folle, chevaucher bravement le dos d’un dinosaure, se lancer à la quête d’étoile à l’aide d’un filet et saisir le sommet d’un montagne pour effectuer quelques ricochets sur l’eau avant d’y plonger pour espionner les poissons. Et si le jardin invisible était un rêve ?

Les illustrations de Marianne Ferrer sont magnifiques et d’une grande richesse. Les formes généreuses, les couleurs profondes et les textures embrumées nous envoûtent complètement. Je n’ai pu faire autrement que de me laisser bercer dans le jardin invisible. Je m’y suis sentie à certains moments minuscules et à d’autres, infiniment grande. Un doux voyage dont on reste marqué après en avoir terminé la lecture. Avec peu de mots, Valérie Picard ajoute un certain rythme au récit et rend ainsi la lecture plus dynamique. Un album qui permet au lecteur de s’évader, de rêver. À contempler encore et encore!

FINALISTE 0-5 ANS – HORS QUÉBEC

Le bain de Berk, Julien Béziat, Pastel (École des loisirs)

GAGNANT

Présenté par Mélissa Garant

Laissé sur le rebord du bain, Berk le canard glisse et tombe dans l’eau. Voyant le doudou se démener, les quatre jouets de bain croient qu’il est en train de se noyer. Chacun leur tour, Drago le dragon, Trouillette la tortue, Poulp la pieuvre et Aspiro l’éléphant tentent de lui venir en aide. Pendant ce temps, Berk tente à plusieurs reprises de leur dire quelque chose: «Gléglègligliglangleuglin!» et «Chéchèchichichancheuchin!» mais les jouets entendent que des appels à l’aide de la part de Berk! Pendant que Trouillette croit que c’est la fin pour Berk, Aspiro bouche la baignoire avec son derrière et aspire toute l’eau du bain. Ouf! Tous les jouets sont sains et saufs. Berk peut enfin leur dire pourquoi il a tenté, en vain, de les avertir… Avez-vous devinez? Il a fait pipi dans le bain! Berk porte bien son nom!

Julien Béziat nous offre ici un album très rigolo et des petits personnages bien attachants. Le texte est parsemé d’onomatopées ce qui donne de la vivacité au récit. Je ne me lasse pas de le lire et relire encore à mes enfants. Les illustrations vives et lumineuses en double-page suggèrent des angles de vue variés et appuient les différents traits de caractères des personnages. Mention spéciale à Trouillette la tortue et ses expressions hilarantes qui donnent un ton préoccupant, voir alarmant, à l’histoire. Rempli d’humour et d’amitié, Le bain de Berk ravira les petits comme les grands. Un livre coup de coeur pour mes deux plus jeunes de 3 et 5 ans.

Comme tout le monde, Charlotte Erlih et Marjolaine Leray, Talents hauts

Présenté par Marie-Michèle Martel

Une « petite roulette, bariolée et un peu boulotte » sillonne le monde. Elle voit du pays. Puis, lorsqu’elle voit que ses pneus sont usés, elle décide de s’arrêter dans un petit village. Aussitôt arrivé, les maisons du village se mettent à la critiquer : elle ne peut pas être à la fois une maison et un camion, elle ne peut pas avoir de roue, elle ne peut pas être colorée, etc. De jours en jours, la petite roulotte tente de se faire aimer… Un jour, elle comprendra qu’elle peut être elle-même. Pas besoin de vouloir être comme tout le monde. Après tout, tout le monde a ses problèmes…

Comme tout le monde est vraiment un bel album. Le message est simple et puissant : s’accepter tel que l’on est. Le traitement est super intéressant ! Du côté des textes, on a des rimes, du texte qui semble chanter. Il y a des bulles et aussi, des images pour appuyer les paroles des personnages. Il faut dire que le texte est grandement soutenu par le travail de Marjolaine Leray aux illustrations. Au départ, je n’étais pas certaine d’apprécier le traitement au crayon de cire. Et pourtant ! Surprise ! Les illustrations prennent vie, littéralement ! Les maisons du petit village sont impressionnantes et tellement puissantes. On pourrait se croire dans un film d’animation. Que dire de la petite roulotte ! On aimerait tellement la prendre dans nos bras et l’adopter. Il faut l’essayer absolument !

Koi ke bzzz, Carson Ellis, hélium

Présenté par Justine Mathieu

« Koi ke bzzz? » … Du russe? Du tchèque? Du roumain? Que nenni! Voici un album au langage universel où chacun ira de sa propre interprétation en le lisant. Carson Ellis, auteure originaire de Vancouver, vous emmène dans le monde des mille et une pattes pour découvrir la force, mais aussi la fragilité de la biodiversité. De la naissance d’une plante jusqu’à sa disparition en passant par sa floraison, fourmis, libellules, coccinelles et autres arthropodes usent d’inventivité pour la gravir au fil de son éclosion. Les discussions dans ce dialecte animalier vont bon train et amuseront petits et grands qui se prêteront à leur lecture drôlissime. À condition d’y mettre le ton bien sûr.

Artiste en herbe, Carson Ellis déploie tout son talent et toute son imagination pour nous dresser un portrait éphémère de notre belle nature. C’est là toute la richesse de son second album poétique, tendre et délicat autant par ses illustrations que par sa façon d’aborder le thème choisi.

0-5 ans, Suggestions et critiques

La colère

« Quand on n’est pas en colère, c’est qu’on est tout seul », estimait Jacques Brel quant à la raison d’être de cette émotion. Artiste amoureux de la vie, Brel chantait avec son cœur toutes les émotions en se servant de la mélodie des mots.

Dépendant de notre tempérament, la colère s’exprime de mille et une façons. Quel que soit son élément déclencheur, il est tout à fait normal que l’enfant exprime son ressenti — ce n’est pas un robot après tout. Ce qui est inacceptable, ce sont certains comportements comme l’agressivité, la grossièreté, l’insolence ou encore la violence envers autrui. Pour éteindre le volcan qui gronde, plusieurs stratégies peuvent être mises en place à commencer par la discussion dans le calme et l’écoute.

La colère est un thème largement abordé dans les albums de jeunesse. La lecture étant une activité paisible et une source qui favorise la réflexion, voici quelques suggestions qui aideront les petits lecteurs à maîtriser le feu qui, certains jours, les embrase.

Grosse colère, Mireille d’Allancé, Éditions l’école des loisirs

C’est sans doute de l’expression « La moutarde lui monte au nez » que Mireille d’Allancé s’est inspirée pour aborder le thème en question dans son album. Après une journée difficile, le petit Robert est de très mauvaise humeur envers son père qui décide de l’envoyer dans sa chambre pour se calmer. Seul sur le pas de sa porte, il ressent soudainement une émotion qui lui monte au nez pour brusquement jaillir de sa bouche comme les flammes d’un dragon. Ce monstre décide de mettre toute sa chambre sens dessus dessous et de briser tout ce qui lui tombe sous la main. Arrive ce qui arrive : le livre préféré de Robert est tout déchiré, son camion brisé et son coussin abîmé. La peine envahit l’enfant qui en prend conscience. S’affairant à réparer les dégâts, il s’empresse d’enfouir sa créature émotionnelle au fond d’une boîte qu’il ne rouvrira pas de sitôt.

Dès 3 ans.

Les colères de Simon, Ian Haes, Éditions Alice Jeunesse

Simon, de son caractère impulsif, exigeant et autoritaire, n’est pas un enfant facile à vivre. Pour quelque raison que ce soit, le garçon pique des crises qui se manifestent par l’apparition d’un animal effronté, défiant ou agressif. Du petit bouc pour une colère passagère au dragon colossal pour une crise explosive, l’auteur utilise le jeu des proportions en attribuant un animal de grosseur différente à chaque emportement de l’enfant selon son ampleur. Pour Simon, avec une présence aussi imposante qu’un lion ou qu’un rhinocéros à ses côtés, cela lui donne plein pouvoir face à ses amis et à ses parents, la source réelle de son émoi. À bien y réfléchir, est-ce si agréable de se faire appeler « Simon le terrible » quand on finit par se retrouver seul à ruminer ses déceptions et ses frustrations? Quelle solution peut l’aider à évacuer la hargne intérieure qu’il cultive? Vous le découvrirez en lisant cet album dont la conclusion rendra le cœur des petits volcans légers comme une envolée de papillons.

Dès 3 ans.

Albert et le gros mot, Audry Wood, Éditions les 400 coups

Quand on s’appelle Albert et qu’on appartient à la haute bourgeoisie, la grossièreté n’a pas sa place dans la société. Sauf qu’il y a des moments où le mot vulgaire sort plus vite que l’éclair. Dans cet album, le gros mot prend la forme d’un microbe à poil dru et au sourire vicieux et narquois. Lors d’une soirée où se mêlent nœuds papillon et boas à plumes, Albert attrape sans le vouloir ce microbe sorti de nulle part. Par un concours de circonstances, un maillet de croquet atterrit sur le pied du garçon le faisant jurer au grand dam de toute l’assemblée. Outrage et désolation pour sa famille! Comment faire pour laver sa bouche? Le jardinier-sorcier d’à côté pourrait bien lui venir en aide grâce à ses dons de cuisinier en lettres (et non en herbe 😉).

Dès 6 ans.

Castagrogne de Carabistouille, Marie-Odile Judes et Bruno Bibert, Éditions Père Castor | Flammarion

Posséder des pouvoirs magiques est une volonté que chérissent de nombreux enfants. Mais la magie peut-elle remplacer le plaisir d’avoir des amis? Pour Castagrogne, magicien grincheux, cela ne le rend pas plus heureux. À force de faire subir sa mauvaise humeur à tous ceux qui lui demandent son aide, ce vieil acariâtre finit pas s’isoler. Le jour où Églantine vient lui demander de réparer sa poupée, Castagrogne n’aura d’autres choix que d’obtempérer s’il ne veut pas être puni par le Grand Sorcier. Ce stratagème trouvé par la petite fille pourrait même parvenir à adoucir le caractère de ce grincheux, mais au risque qu’il perde définitivement ses pouvoirs magiques. Castagrogne de Carabistouille fait partie des célèbres histoires du Père Castor qui ont bercé les enfants de la génération Y.

Dès 5 ans.

Méduse s’est encore mise en colère
D’Ester Alsina et Zuriῆe Aguirre
Éditions Parramon

Confuse, la méduse, et Paloma, la palourde, se sont découvert un lien d’amitié depuis que la première est venue emménager dans le quartier marin. Chaque jour était pour elles deux l’occasion de partager d’agréables moments par des jeux de toutes sortes. Au cours de l’un d’eux, Confuse manifeste sa mauvaise humeur sous prétexte que Paloma n’a pas respecté les règles. Comme toute méduse qui fait état de sa colère, Confuse rejaillit son venin — son signe de défense — et blesse inconsciemment son amie. Ce signe de colère peine Paloma qui ne souhaite pas voir son amitié se briser simplement parce que Confuse n’arrive pas à contrôler son émotion. Comment Paloma peut-elle se protéger? À force de volonté et de compréhension l’une envers l’autre, les deux inséparables apprendront à recourir à des stratégies pour vivre en harmonie et contrôler ainsi leurs émotions; ici, la colère. Ce conte fait partie d’une collection d’albums jeunesse hybrides* qui abordent un aspect émotionnel différent en fournissant aux petits lecteurs des solutions pour apprendre à les gérer.

* L’application téléchargeable sur App Store ou Google Play permet de visualiser des images en réalité augmentée.