Browsing Tag

Audrée Archambault

6-11 ans, Suggestions et critiques

« Sarah-Lou, Détective (très) privée, Napoléon est mort » (tome 2), Audrée Archambault, Éditions de la Bagnole

C’est avec plaisir que je vous présente aujourd’hui le tome 2 de la série «Sarah-Lou». Avant que vous ne fermiez la page en vous disant que vous n’avez pas lu le premier tome, je veux vous dire que ce deuxième tome se lit très bien sans avoir lu le premier. L’héroïne n’oublie pas de faire quelques rappels pour ceux qui n’auraient pas lu sa précédente aventure.

Dans Napoléon est mort, Sarah-Lou part en vacances au camping avec ses grands-parents comme à chaque année. Toutefois à peine arrivée, une tragédie secoue la communauté du camping. Napoléon, le chien de son ami Carlos, est retrouvé mort. La mort de Napoléon n’a rien de naturel. N’écoutant que son coeur (et sa grande curiosité), Sarah-Lou décide de mener l’enquête.

Sarah-Lou est toujours aussi attachante. J’aime particulièrement cette héroïne parce qu’elle est plus « tomboy ». Aucun signe de rose dans ce roman. Remarquez, je n’ai rien contre les livres de « filles » (et j’aime bien en lire, je l’avoue), mais Sarah-Lou transpire d’authenticité. Elle désobéit, elle ne s’intéresse pas aux garçons. Elle n’est pas la meilleure à l’école… mais pas la moins bonne non plus. Elle est vraie tout simplement. Déterminée, obstinée, elle découvrira dans ce tome d’où vient sa passion pour les enquêtes.

D’ailleurs, dans ce tome, le lecteur la retrouve dans un nouveau contexte, sans sa meilleure amie. On découvre qu’elle n’aime pas que quelqu’un d’autre prenne plus de place, qu’elle n’aime pas qu’on remette ses décisions en question. (Je ne m’étends pas pour éviter de briser l’ambiance.) Pourtant, on découvre aussi qu’elle sait piler sur son orgueil pour reconnaître le travail des autres. Ce sont tous ces petits travers qui rendent Sarah-Lou si vraie.

L’aventure que vivent Sarah-Lou et ses amis est haute en couleurs. Ils prennent des risques… qui pourraient les mettre en danger. L’action est au rendez-vous et le stress aussi. Comme maman, j’étais stratégie pour eux (et j’étais contente de ne pas être leur maman). Si j’étais un jeune lecteur, je trouverais qu’ils ont du « guts ». C’est aussi ça, Sarah-Lou, de l’action vraiment plausible pour les jeunes ados.

J’ai particulièrement aimé la finale. Sans extravagance, elle nous conscientise tout en étant surprenante. J’ai réellement été surprise. Cette finale est tout aussi réaliste que le reste du roman et meilleure que le tome 1!

Côté mise en page, j’aime toujours que le texte soit bien aéré. Les plus jeunes lecteurs pourront se lancer sans se décourager. Sans oublier les petites illustrations et les mots mis en évidence qui contribuent à la mise en page adaptée à un jeune public.

En somme, Sarah-Lou, Détective (très) privée, Napoléon est mort (tome 2), est un roman qui plaira autant aux garçons qu’aux filles. Avec ses personnages ados si authentiques et une aventure qui ferait rêver les jeunes qui espèrent tellement une enquête dans leur voisinage, Audrée Archambault signe une suite géniale. Si vous n’avez pas lu le premier tome, allez-y! Maintenant, attendons le tome 3.

Dès 8 ans.

6-11 ans

« Sarah-Lou, détective (très) privée : S’il te mord, t’es mort ! » (tome 1) de Audrée Archambault

Sarah-Lou est excitée. Sa tante Camille, grande globe-trotteuse, revient de voyage. Voilà que son attention est retenue par une étrange affaire quand elle croise des policiers dans les couloirs de l’école. Elle constate aussi que le laboratoire d’informatique semble avoir été saccagé. Que s’est-il passé ? Il n’en faut pas plus pour que Sarah-Lou s’improvise détective et parte à la recherche d’indices.

Audrée Archambault signe ici son premier roman. Connue pour blogue Elle M, elle est derrière l’initiative Des livres dans le métro. Dans le cadre de cette opération, elle dépose des livres dans le métro et sème des indices sur ses médias sociaux. Il n’était donc pas surprenant de la voir publier un livre.

J’ai bien aimé Sarah-Lou, détective (très) privée, surtout pour le personnage de Sarah-Lou. C’est une jeune fille déterminée qui est prête à tout pour atteindre son objectif : résoudre le mystère du local d’informatique. Ça la rend un peu tête de cochon et aventurière, mais ça fait partie de son charme. Elle n’est pas l’élève parfaite, mais ne laisse pas sa place. C’est un beau modèle de détermination. Il faut dire qu’ici, ça la mettra dans de beaux draps à quelques reprises… mais qui ne risque rien, n’a rien. C’est ce qui arrive quand on se mêle de ce qui ne nous regarde pas. Je vous rassure… ça finit bien !

Comme on nous l’annonce sur le livre, il s’agit du tome 1. Je crois que ce sera une série particulièrement intéressante et qui mettra de l’avant un personnage féminin différent. Sarah-Lou ne semble pas préoccupée par les aléas de l’adolescence. Même si c’est un roman «policier», le quotidien ne perd pas sa place. Sarah-Lou sera punie pour les différentes gaffes qu’elle fera et les mauvaises décisions qu’elle prendra.

Le rythme des péripéties est bon. On n’a pas l’impression qu’il y a des longueurs et surtout, on ne voit pas les punchs arriver. J’avoue être un bon public pour les séries policières, car je ne vois jamais rien venir (ou presque). D’ailleurs, la mise en page contribue à l’ambiance. Certaines phrases sont ressorties du texte. Les textos sont dans des bulles. Les notes de Sarah-Lou sont sur une feuille de calepin. Ça rend la mise en page dynamique.

J’ai passé un bon moment avec Sarah-Lou. J’aime qu’on montre une ado qui n’est pas en crise d’adolescence et qui ne se pose pas sans cesse de questions existentielles. J’ai hâte de voir la suite. À quelle enquête s’attaquera ensuite Sarah-Lou ?

 

Dès 8 ans.