12 ans et plus, Suggestions et critiques

«L’enfant-mascara» de Simon Boulerice

Voilà un livre qui parle de différence, d’une différence qui ne plaît pas à tous. Inspiré d’un événement tragique, L’enfant-mascara de Simon Boulerice raconte l’histoire de Larry et de Laeticia. Ou plutôt de Larry qui devient Laeticia. Un jeune homme qui était en fait une fille et qui rêvait de bonheur. Tout simplement. Pourtant, quelqu’un décidera de mettre fin à ce rêve, par homophobie ou transphobie. Un roman qui ne pourra pas laisser votre ado indifférent.

Larry sait bien qu’il est une fille en fait. Depuis longtemps, il cache du maquillage qu’il a volé à sa mère. Il marche gracieusement avec des talons hauts. Malgré une ambiance familiale difficile, voire malsaine, Larry décidera de s’affirmer. Il portera jupe, talons hauts, maquillage et même un nouveau nom pour se rendre à l’école. Étonnement soutenu par la directrice, il sera de plus en plus heureux. Il ou plutôt Elle sera enfin elle-même.

Le matin de la Saint-Valentin, une amie lui lance le défi de dire à une personne qu’on la trouve belle. Laeticia sait très bien à qui déclarer son amour. Elle n’a pas peur. Elle lui écrit un mot. Devant son absence de réaction, Laeticia décidera de lui déclarer son amour devant tout le monde. Ce qu’elle ne savait pas, c’est que son kick se révèlerait être son meurtrier. (P.S. Ce n’est pas le punch. On le sait dès le début.)

Auteur prolifique, Simon Boulerice signe ici une œuvre très sensible. Comment ne pas l’être devant ce personnage si assoiffé de bonheur ? Laeticia est à la fois exhubérante et provocatrice, mais aussi si vraie. Un modèle pour ce qui est de s’accepter et de vivre pleinement. Rien ne lui fait peur. Il y a de quoi envier son courage.

C’est le genre de roman où il n’y a pas vraiment punch, mais plutôt un désir d’en savoir plus encore sur cet événement tragique. Parsemé ici et là de témoignages de collègues de classe, L’enfant-mascara montre plusieurs points de vue possibles.

 

Dès 12 ans.

You Might Also Like

Billet précédent
Billet suivant

Laisser un commentaire