0-5 ans

«Le petit Ivan» de Niki Orfanou et Yvan Duque, Éditions Le lièvre de mars

Soir après soir, une vieille femme et un vieil homme formulaient le vœu suivant : « Quel bonheur ce serait d’avoir un enfant ». Un jour, l’homme déposa une bûche de tilleul sous le foyer. Le soir venu, une petite voix résonna dans la chaumière. Un petit garçon sortit de la cheminée. Comblé de joie, le couple embrassa l’enfant et décida de l’appeler Petit Ivan. Ainsi débute l’histoire merveilleuse de ce hardi garçon. Ce conte merveilleux russe est l’oeuvre de Niki Orfanou. Elle a écrit cet album jeunesse avec un style imagé propre à la tradition orale.

Il s’agit d’une histoire que mes garçons de 8 et 9 ans ont bien aimé. Parfois, ils se sentaient réconfortés, et par d’autres moments ils avaient un peu peur. Je me faisais donc un peu plus présente en les rassurant grâce à une touche de magie – et ma présence bienveillante. Ce n’est pas un conte que je laisserais lire à mes enfants sans explication. Bien qu’il soit dans la catégorie des 0-5 ans, mes plus jeunes ont eu quelques doutes quant au déroulement de l’histoire. Les illustrations, qui complètent à merveille texte rendent le tout étrangement chaleureux et merveilleux

Cet album aux illustrations à la gouache permet d’initier les enfants au folklore russe. L’esprit russe est immédiatement reconnaissable dans ce conte grâce aux couleurs chaudes (avec une dominance de rouge). Les dessins style vintage nous emportent littéralement dans un monde enchanteur et fantastique aux allures féeriques. Chaque page porte son texte sur un fond de couleur orangé en solitaire et quand aux illustrations,  ils ont leur propre page également. Petit Ivan rend hommage au conte traditionnel russe permettant de bien vivre l’histoire.

Il s’agit d’un album jeunesse étranger que j’ai adoré découvrir en famille. Ce récit russe est une adaptation tout à fait réussie. Il a montré à mes plus vieux l’importance de la méfiance, mais aussi de la bonté des gens. Un livre à lire !

 

You Might Also Like

Billet précédent
Billet suivant

Laisser un commentaire