Entrevues

Entrevue avec Romi Caron, illustratrice

Ce que j’aime en premier dans un livre, ce sont les images! Ça m’intrigue : Qui les a illustrés? Comment? Pourquoi?

Et si je pouvais rencontrer des « pros » pour leur poser directement mes questions? Ce serait une chance incroyable non?

Aujourd’hui, je vous propose donc d’aller à la rencontre de Romi Caron, une illustratrice de ma ville (Gatineau). J’ai eu la chance de faire l’entrevue chez elle, dans son atelier!

Romi a illustré plus de 80 livres pour enfants (Pas de noix pour Sara, J’aime ma mamie, J’aime mon papi, la série « Babou », le premier hiver de Max, la série « Avec Romi » etc.), ainsi que plusieurs titres en anglais (Baby Turtle’s Tale, Time to eat, Classical with joy etc.). Elle fait également des illustrations commerciales. Elle est aussi enseignante d’arts plastiques pour enfants, notamment dans les écoles primaires de Gatineau.

Bonjour Romi, peux-tu m’expliquer ton travail d’illustratrice?

Alors, c’est la maison d’édition qui me contacte, qui me m’envoie le texte. Et moi, je vais accompagner le texte de mes illustrations. Je dois tenter de décrire le texte en image.

Ils me disent s’ils veulent beaucoup d’illustrations ou non. Parfois, ils veulent juste une illustration sur la page couverture du livre. Parfois, ils veulent une illustration sur chaque page. Des fois, sur chaque deux pages. Des fois, une par chapitre.

Il faut toujours que je regarde ce qu’il y a de plus important dans le texte. Puis, j’envoie les esquisses à la maison d’édition. Après, ils disent s’ils les aiment ou s’ils veulent des changements. Par exemple, sur une esquisse, j’ai imaginé et dessiné une fille blonde, mais eux ils l’imaginent plutôt aux cheveux bruns. Pas de problème, je change. Je m’adapte à leurs demandes. Des fois, ils me disent la maison doit être comme en Europe, comme au Canada ou autre. Des fois, ils m’envoient des photos comme référence. Chaque situation est différente.

Qu’est-ce que tu aimes le plus dans ton travail?

J’aime tellement mon travail que j’aime pas mal tout!

As-tu appris à dessiner toute seule ou tu as suivi des cours?

J’ai toujours eu des professeurs. Ma mère est professeur d’arts. Donc, depuis toute petite, j’ai toujours eu quelqu’un qui pouvait me montrer comment faire. Ensuite, quand j’avais environ 5 ans, j’ai commencé à suivre les cours d’arts avec les élèves (plus âgées) de ma mère. Et, après, je suis allée à l’école secondaire de l’art. C’était une école qui offrait beaucoup de cours d’arts (4 heures par jour). Puis, je suis allée à l’université des Beaux-Arts de Prague. Je faisais 8 heures par jour de dessin, de sculpture et tout ce que tu peux imaginer avec l’art! J’étudiais un peu l’histoire de l’art, l’architecture aussi, la théorie des couleurs etc. Mais, c’était presque juste de l’art!

Peux-tu décrire ta façon de travailler, ainsi que les outils que tu utilises pour tes illustrations?

Je m’assois à ma table. J’ai la peinture, les pinceaux, les crayons, les feuilles de papier sur ma table. Les tiroirs de mon bureau sont aussi remplis de matériel d’art! Je fais d’abord des esquisses au crayon à mine, puis je les fais en couleurs. Je travaille la plupart du temps avec l’aquarelle. Parfois, j’utilise les pastels, ou l’acrylique.

Est-ce que cela t’arrive de ne pas avoir d’inspiration? Si oui, que fais-tu?

Ça ne m’arrive pas! 😊

Imagine, c’est comme lorsque le professeur demande à sa classe de décrire une histoire ou de dessiner. Il n’y pas beaucoup d’enfants qui vont finir le devoir avec une feuille vide! Si tu as appris à écrire ou à dessiner, ensuite tu es capable de le faire lorsqu’on te le demande. Plus tu pratiques le dessin, plus c’est facile de dessiner. Des fois, je recommence mes dessins plus de cinq fois. Je cherche le style qui ira le mieux avec le texte. Il m’arrive parfois d’envoyer trois esquisses différentes à la maison d’édition pour vérifier si elle a une préférence.

 

 

As-tu un conseil à offrir pour les jeunes qui aimeraient devenir illustrateur?

Dessine chaque jour!

C’est très simple. Je dis parfois ça aux élèves à qui j’offre des ateliers d’arts dans les écoles: imagine qu’on fait un test dans une classe. La moitié des élèves fera des mathématiques une heure par semaine. L’autre moitié en fera 5 heures par semaine. Quel groupe d’élèves sera le meilleur à la fin de l’année? Et, est-ce que c’est parce ces élèves ont plus de talent ou parce qu’ils ont plus pratiqué?

C’est la même chose pour le dessin! Même si tu as un peu de talent, il faut mettre de l’effort pour s’améliorer et être meilleur. Il faut pratiquer, persévérer. C’est de l’ouvrage.

Peux-tu nous raconter une anecdote qui t’est arrivée dans ta vie d’illustratrice et qui a marqué ton parcours?

À 18 ans, j’ai emménagé chez ma tante pour poursuivre mes études dans la ville où elle habitait. Ma tante avait trois enfants (9, 12 et 14 ans). Son mari était décédé. C’était un grand écrivain, l’un des plus connus en République Tchèque. Lorsque Noël arriva, les enfants souhaitèrent donner quelque chose à leur maman. J’ai voulu les aider pour qu’ils puissent lui offrir un beau cadeau. Je leur ai dit : « Votre papa écrivait, alors écrivez une histoire et moi je vais l’illustrer! » À mon école, il y avait justement un atelier de reliure. Je leur ai apporté le texte et les illustrations et ils m’ont aidé à fabriquer un très beau livre, cousu à la main et relié. On a fait ça presque chaque année par la suite. C’est comme ça que j’ai commencé à illustrer les livres.

Quel livre t’impressionnait lorsque tu étais enfant?

Beaucoup de livres, mais je ne pense pas que tu les connaisses, car ce sont des livres tchèques. Il y en a un en particulier sur le thème de Noël qui montre comment ça se passe dans le ciel. J’ai toujours aimé ces illustrations.

Peux-tu nous suggérer un livre jeunesse qui pourrait émerveiller les lecteurs de WOW lecture?

J’aime les livres de la collection « Contes et Récits » de Nathan et, en particulier, ceux qui parlent des héros de la Grèce Antique ou de la mythologie. C’est un thème qui me passionne et que je fais lire à mes enfants pour qu’ils puissent connaître cette période de l’histoire. Athéna, Andromède, Artémis, Ulysse, Marathon, Aristote, Archimède : on les voit sur les peintures, ils font partie de l’histoire de l’art. C’est génial de les faire découvrir aux enfants!

You Might Also Like

Billet précédent
Billet suivant

Laisser un commentaire