0-5 ans, 6-11 ans

Dans la bibliothèque de… Mélissa!

J’ai demandé à mes collaborateurs de vous proposer trois coups de coeur de leur bibliothèque, que ce soit leur bibliothèque actuelle ou celle de leur jeunesse. Voici maintenant les coups de coeur de Mélissa!

Pour ma part, je considère que j’ai un coup de coeur quand:

1. le livre me reste en tête une fois que je suis sortie de la librairie et qu’il me faut l’acheter absolument;

2. la lecture me crée une certaine émotion;

3. on ne se lasse pas de le feuilleter pour la beauté de ses illustrations.

Voici donc 3 albums de ma bibliothèque qui répondent à ces 3 critères:

La milléclat dorée, Benjamin Flouw, Éditions de la Pastèque

Le soir, bien calé dans son fauteuil, Renard feuillette un vieil ouvrage de botanique afin de trouver une nouvelle plante qui pourrait rejoindre sa collection. Une page sans image pique sa curiosité. La milléclat dorée! Une plante de la famille des Biencachés, très rare, qui ne pousse qu’en montagne. Aucune n’a été décrite à ce jour…Il n’en faut pas plus à Renard pour partir en expédition à la quête de ce spécimen rare. Lors de sa longue marche, il prend le temps d’écouter les oiseaux qui gazouillent et d’observer les plantes qui bordent le sentier. Il rencontre aussi ses amis Ours, Loup, Marmotte et Bouquetin. Se retrouvant tantôt dans une vaste clairière verdoyante et tantôt en montagne à avancer dans la brume, il ne se laisse pas décourager par les petites embûches qu’il rencontre. Renard atteint enfin le sommet où il découvre la milléclat dorée bien cachée sous la neige. Il décide de ne pas la cueillir mais plutôt de la dessiner sous tous ses angles pour l’ajouter à son livre.

Je suis tombée totalement sous le charme des illustration de Benjamin Flouw. Un style original, tout en lignes brisées. On y retrouve aussi des double-pages consacrées aux illustrations de certains arbres et de certaines fleurs, ainsi qu’une représentation schématique des différents étages de végétation en montagne. Bref, j’aime le petit côté documentaire que cela apporte au livre. Mais ce que je préfère, ce sont les messages à retenir: « Ne pas se décourager, aller au bout de son rêve » et « Savoir apprécier et respecter la nature ».

   

Dès 8 ans, mais mes trois enfants de 6, 5 et 3 ans l’adorent. 

Manchots au chaud, Andrée Poulin et Oussama Mezher, Isatis

Un cargo transportant du pétrole frappe un récif, créant ainsi une marée noire sur la plage et dans l’océan. Les petits manchots se retrouvent couverts de mazout et ont froid sous leur plumage gluant. Matéo, un jeune garçon sensible, est témoin du désastre environnemental. Il décide donc de prendre les choses en main et de tricoter de petits chandails de laine pour les petits manchots, sauvant ainsi la vie de plusieurs. Il entraîne avec lui les gens de son village dans son élan d’empathie.

Un album est inspiré du malheureux naufrage d’un cargo en Nouvelle-Zélande en 2011 et est magnifiquement illustré par Oussama Mezher. Avec le personnage de Matéo, l’auteure réussit à sensibiliser les jeunes et moins jeunes aux conséquences des catastrophes naturelles. Un album empreint de solidarité et de douceur et qui nous donne envie de croire que l’humain est encore capable de bonté et d’amour pour la planète. À la toute fin, nous retrouvons une photo d’un vrai petit manchot portant son tricot… ce qui permet aux enfants de réaliser que les événements se sont réellement produits.

Dès 6 ans, mais je vous assure que ma fille de 3 ans m’a demandé de lui relire à plusieurs reprises.   

Le chemin de la montagne, Marianne Dubuc, Comme des géants

Tous les dimanches, Madame Blaireau aime gravir le sentier qui la mène au sommet de la montagne du Pain de sucre. Sur le chemin, elle cueille des champignons pour son ami renard, elle aide une tortue dans le besoin et elle fait la rencontre de Lulu, un petit chat tout mignon. Lulu aimerait bien gravir le chemin jusqu’au sommet de la montagne… Madame Blaireau lui propose donc de l’accompagner. Tout en prenant leur temps, ils finissent par atteindre le sommet ensemble. Tous les dimanches suivants, les deux nouveaux amis gravissent le sentier pour aller y admirer la vue. Un jour, Madame Blaireau n’a plus la force de se rendre au Pain de sucre avec Lulu. La montagne de Madame Blaireau devient alors peu à peu, la montagne de Lulu. Un beau jour sur le sentier, Lulu est épié par un petit lapin. Il lui propose donc de lui montrer un endroit magnifique!

Une histoire merveilleuse qui nous rappelle l’importance de prendre son temps et de profiter de chaque instant. Mes passages préférés ? Le moment où Lulu pose beaucoup de questions et que Madame Blaireau lui propose plutôt d’écouter ce qui l’entoure ainsi que le passage où elle l’amène à faire ses propres choix en écoutant son coeur. J’ai aussi aimé la finale où la beauté de la transmission des connaissances est mise en valeur. Bref, un splendide album avec la douceur et la sensibilité qu’on retrouvait aussi dans Le lion et l’oiseau (un autre coup de coeur), paru en 2013 aux Éditions La Pastèque.

Dès 4 ans. 

You Might Also Like

Billet précédent
Billet suivant

Laisser un commentaire