12 ans et plus, 6-11 ans

Cinq livres à découvrir ou à redécouvrir à l’occasion de la rentrée pour les 11 ans à 15 ans

Les vacances estivales touchent déjà à leur fin et il est maintenant temps de reprendre le chemin de l’école. Nombre d’ados n’ont pas mis le nez dans un livre depuis la fin des classes, activités, séjour à l’extérieur et parfois, boulot obligent. Il est temps de se remettre un peu dans l’ambiance de l’école en replongeant graduellement dans le monde de la lecture. Qu’il s’agisse de faire connaissance avec certains auteurs ou de s’évader dans la lecture, il existe plusieurs livres pour adolescents qui leur permettront de reprendre graduellement le collier. Je vous propose donc cinq ouvrages pour bien démarrer l’année scolaire.

Les Nombrils, Delaf et Dubuc, Dupuis

S’il s’agit de BD parfois un peu osées pour les salles de classe, les BD des auteurs estriens Delaf et Dubuc présentent, en revanche, l’occasion pour les ados, surtout les filles, de réfléchir à des problématiques qui se présentent quelquefois durant cette période charnière de leur vie. Sous leur couverture parfois irrévérencieuse, les Nombrils traitent de thèmes aussi variés que les peines d’amour, la taxage, le divorce, la sexualité et les profs, entre autres. Les répliques et images des Nombrils ne sont pas toujours tendres et sucrées. L’humour noir y a sa place, et il est maîtrisé à la perfection sans tomber dans la vulgarité. Je vous suggère, comme parent, d’y jeter un coup d’œil puisqu’ils pourraient servir d’une forme d’ouverture à la discussion avec vos ados face aux défis que représente l’adolescence.

Gamer (tome 1), Pierre-Yves Villeneuve, Les malins

Cette fois-ci,on plonge dans l’univers des jeux vidéo avec Pierre-Yves Villeneuve avec une collection de six livres. Le premier tome de la collection intéressera tant les gars que les filles. Gamer raconte l’histoire d’une jeune fille de 14 ans qui quitte son coin de pays pour se retrouver avec ses parents à Montréal. On y suit le quotidien de Laurianne, une jeune fille douée en maths et grande amateure de jeux vidéo. Si elle réussit à se faire admettre dans le gang des geeks, elle se mettra toutefois à dos, le gang des plus influents de l’école. Entrecoupé de scènes de jeux et de ses réflexions personnelles, le récit est truffé de références liées à cette passion. Ce livre est un incontournable puisqu’il est tout à fait ancré dans la réalité des ados puisqu’il présente la réalité des gangs à l’école secondaire.

On en a d’ailleurs parlé dans notre article de suggestions sur les jeux vidéos. Découvrez l’article ici!

L’enfant mascara, Simon Boulerice, Leméac

Cette fois-ci, Simon Boulerice nous entraîne dans une histoire d’amour à sens unique, une réalité bien présente dans toutes les écoles secondaires. Cependant, cette histoire d’amour, loin du roman à l’eau de rose, se termine de façon particulièrement dramatique. L’histoire est inspirée de faits réels s’étant produits en Californie. L’auteur a réussi un coup de maître en rendant hommage à un jeune transgenre rempli de désir, d’éclat et d’arrogance et dont la vie n’aura été qu’un éclair et ce, en transposant dans la fiction l’un des meurtres transphobes, les plus violents à s’être produit aux États-Unis.

 

Hackers, Isabelle Roy, Hurtubise

Dans un sujet tout à fait contemporain, l’auteure Isabelle Roy nous fait voyager dans le monde du piratage informatique. Féru d’informatique, un garçon prénommé Alex a absolument retenu en totalité ce que son père lui a appris sur le monde des ordinateurs et du piratage. Il passe beaucoup de temps dans sa chambre, devant son ordinateur et s’amuse à casser des codes informatiques de sites Internet comme de simples verres en vitre avec une facilité déconcertante. Un jour, il dépasse les limites mais malheureusement pour lui, rien ne se passe comme prévu, et le prix à payer est élevé. Il demande alors l’aide de ses amis pour réparer les pots cassés, un pari risqué dans le monde sombre et menaçant des hackers.

 

Recruté par le CH, Une difficile ascension (tome 1), Daniel Guay, Les éditeurs réunis

Nous voilà devant un genre de lecture tout à fait différent, mais non moins actuel dans lequel Daniel Guay permet aux jeunes sportifs de rêver. C’est le premier d’une série tout à fait passionnante à travers lequel on voit le cheminement du jeune Thomas Fortin dans son sport préféré : le hockey. Dans le premier tome, le jeune homme n’a pas un talent à la hauteur de son ambition d’être recruté par les Canadiens de Montréal. Ses débuts avec une équipe Midget AAA ne sont pas faciles et il est conscient qu’il devra mettre beaucoup d’efforts pour atteindre son but, surtout qu’il éprouve quelques difficultés avec son capitaine. Toutefois, sa chance tourne au moment où il trouve un bâton de hockey signé par l’illustre Maurice Richard.  S’il hésite à s’en servir pour ne pas l’abîmer, il se rend compte qu’il gagne en confiance lorsqu’il l’utilise pour jouer. Un bel exemple, de persévérance et de croyance en ses possibilités.

 

 

You Might Also Like

Billet précédent
Billet suivant

Laisser un commentaire