Browsing Category

12 ans et plus

0-5 ans, 12 ans et plus, 6-11 ans

Fantômes, Sorcières, Monstres et cie!

La grenouille fantôme, Ohara Hale, Éditions La Pastèque

En pleine nuit, alors que toute la famille dort, Grenouille fantôme en profite pour s’amuser. Elle n’est pas méchante pour deux sous. Bien au contraire, elle veille sur la maisonnée, de nuit comme de jour. Avec un peu d’entraînement, tu pourrais même finir par la voir…

Ce qui frappe avant tout dans cet album, c’est son graphisme déluré et éclaté. Les illustrations sont vraiment originales. Les gros plans, les couleurs contrastantes, ainsi que les mignons personnages nous placent tout de suite dans une ambiance rigolote. Très vite, on sent qu’on n’a pas affaire à un livre ordinaire sur les fantômes. La pénombre y est même invitante, c’est pour vous dire! La grenouille fantôme y est pour beaucoup avec son doux sourire et ses délires farfelues. Mon moment préféré? C’est quand elle fait du surf sur la planche à repasser! Elle est joueuse, certes, mais ce n’est pas tout! La grenouille fantôme est omniprésente dans la vie quotidienne de cet enfant. Elle a comme mandat de veiller sur l’enfant, dans ses cauchemars, la nuit, comme dans ses peines, le jour, même si elle redevient invisible.

Un livre rempli de bienveillance qui déboulonne gentiment le stéréotype du fantôme. À lire aux enfants qui ont une peur bleue des fantômes!

Dès 4 ans.

Le sac à sorcière, Agnès de Lestrade et Robin, Éditions Nathan

Lili reçoit un cadeau super cool: une poupée sorcière capable d’exaucer n’importe quel vœu. Ni une ni deux, Lili murmure son souhait à l’oreille de la poupée, sans prendre la peine de lire toutes les instructions. Alors, oui, ça marche… mais pas exactement comme elle l’imaginait!

Un petit roman destiné aux jeunes lecteurs. Le texte est assez gros, bien fourni en dialogues et en images colorées. Il y a quelques pages pleines de texte qui peuvent demander un peu de soutien auprès d’un lecteur débutant. Cependant, comme de nombreux rebondissements surviennent, le rythme de l’histoire va bon train et cela rend la lecture captivante.  La poupée sorcière se relève être un prétexte pour aborder le thème de l’enfant unique qui souhaite ici avoir une petite sœur. Ce n’est aucunement une sorcière maléfique et ses pouvoirs sont bien limités. Pourtant, la magie opère, car l’héroïne vit une gamme d’émotions auquel tout enfant se reconnaîtra d’emblée.

Dès 6 ans.

Drôle de prince charmant!, Karine Dupont-Belrhali et Gaëlle Duhazé, Éditions Milan Poche

Yvan, vampire tyrannique, quitte sa Transylvanie natale pour un pays où sa terreur pourra enfin rayonner à sa juste valeur. Avec un ambitieux projet en tête, il monte, avec grogne, le Château de la peur. Gloire et célébrité sont immédiatement au rendez-vous! Mais voilà que débarque de nulle part la princesse Zina. Elle doit trouver rapidement un prince charmant et pour cela elle compte bien utiliser le château à son avantage.

Un sympathique roman très au goût du jour avec ce vampire moderne qui cherche la célébrité rapide. Les illustrations accrocheuses et rigolotes de Karine Dupont-Belrhali accompagnent magnifiquement bien le texte. Ici, on est complètement dans le thème d’Halloween : vampire, château, peur, bave, pustule, dragon, marmite et toile d’araignée. Le vocabulaire est riche et intéressant à exploiter. On aime également le mélange des genres lorsque le conte de fées (la princesse) rencontre l’histoire d’horreur (le vampire). C’est original et cela demeure léger.

Deux plus dans cette collection! Tout d’abord, les personnages ainsi que quelques mots de vocabulaire (mis en relief dans le texte) sont définis sur les rabats de la couverture. Qui plus est, un dossier de plusieurs pages complète le roman grâce à des petits jeux qui font travailler la compréhension de la lecture. Le plaisir peut donc continuer.

 Dès 6 ans.

Bienvenue chez le fantôme!, Élodie Agin et Amélie Fléchais, Éditions Milan

Dédé le fantôme aspire à une retraite bien méritée. Trois cents ans à faire peur, ça fatigue. Enfin, il a réussi à faire fuir tout le monde! Enfin, il est seul! Enfin… presque. La famille Sanstrouille et leurs deux enfants débarquent au manoir. Dédé va sûrement devoir reprendre du service…

Un court roman très bien adapté aux premiers lecteurs et qui peut aussi être utilisé auprès d’un public plus jeune. D’ailleurs, mes filles de quatre ans ont adoré. Le livre est abondamment illustré par des images en couleur ce qui permet de bien suivre le propos. De plus, même si le personnage principal est un vieux fantôme ronchon, l’histoire met rapidement en avant une famille qui, elle, ne craint aucunement d’avoir peur. L’effet étant de saisir le lecteur, de le surprendre et de le captiver. Pari réussi! Pour les grands comme pour les petits, ce roman est bien amusant.

Le plus : ce titre s’insère dans une collection bien garnie de romans du même genre. Faciles, bien ficelés et attrayants! C’est bien simple, mes enfants sont conquis et en redemandent encore.  Les jeux présentés à la fin de l’histoire représentent un excellent moyen de passer un bon moment parent-enfant, mais aussi de stimuler le plaisir de la lecture.

Dès 6 ans.

Les méchants, Épisode 1, Aaron Blabey, Éditions Scholastic Canada

Loup a un plan très ambitieux. Il veut changer la réputation des méchants en les transformant en héros. Pour ce faire, il a jeté son dévolu sur trois vilains coéquipiers : M. Serpent, M. Piranha et M. Requin. Ensemble, ils vont réaliser des bonnes actions! Enfin… c’est ce qu’il veut, c’est ce qu’il dit mais…

La page couverture m’a immédiatement attirée! Le titre, la bouille des personnages et la photo de style criminel: j’étais certaine que mes enfants adoreraient! Et, comme de fait, ils l’ont dévoré en une bouchée. Ce roman graphique en noir et blanc nous fait passer un moment très divertissant en compagnie de ces monstres déjantés. Ils menacent, crient, « gueulent », lancent des regards effrayants et prennent le lecteur à parti. Le loup est particulièrement désopilant par sa façon de faire brutale qui est en décalage (TOTAL!) avec son discours sur la gentillesse. Dans ce tome, M. Loup nous présente ses trois acolytes en fournissant, notamment, un accès privilégié à leur dossier criminel (on aime ce genre de détail!). Ces derniers font donc partis, malgré eux, du club des Gentils et le plan est de libérer les animaux détenus d’une fourrière. Une grande et belle action qui aura un effet plutôt mitigé. En tout cas, le ton est franc et l’humour est incisif. Un style qui, selon moi, plaira grandement aux jeunes!

Dès 7 ans.

Le fantôme d’Anya, Vera Brosgol, Éditions la courte échelle

Anya, jeune immigrante russe, intègre une école privée américaine et ce n’est pas facile. Pour éviter les moqueries de ses camarades, elle consacre beaucoup d’énergie à gommer son accent, sa silhouette ainsi que ses origines. Elle aimerait tellement se fondre dans la masse. Un jour, en rentrant de chez elle, elle tombe dans un puit abandonné. Et, comble de malchance, celui-ci est hanté par un fantôme! Emily Reilly y est décédée il y a environ 90 ans. Grâce à un petit morceau d’os de cette dernière, le spectre suit Anya partout et l’aide à avoir plus de confiance en elle. Devoirs, look, relations amoureuses, tout semble désormais plus facile! Néanmoins, la cohabitation entre les deux adolescentes montre rapidement des failles. Le piège semble se refermer peu à peu sur Anya qui réalise que sa nouvelle « amie » n’est pas exactement celle qu’elle prétend être…

À lire et à faire découvrir! Absolument!

J’ai dû insister auprès de mon plus vieux pour qu’il ne se laisse pas influencer par la page couverture (un brin féminin pour lui…) et le style du livre (une bande dessinée en noir et blanc en petit format), mais mes efforts ont été récompensés. Je l’ai convaincu et vous savez quoi? Il a adoré! Pourquoi? Car, comme moi, il a été transporté hors de sa zone de confort. Le lecteur se sent dupé et pris au piège au même titre que l’héroïne. Un roman qui conjugue habilement la vie de cette adolescente russe et le passé du fantôme d’Emily, les manques et les difficultés de l’une comme de l’autre dans les sphères amoureuses et familiales. Le suspense est tel qu’on a de la difficulté à lâcher le livre : on veut absolument savoir! L’originalité de cette histoire réside notamment dans la richesse de ses personnages et celle des thèmes abordés. Anya chemine grandement sous les yeux du lecteur. Elle finit notamment par réaliser que sous l’apparence et la vie des jeunes qu’elle envie se cachent des comportements peu glorieux.

Dès 12 ans.

12 ans et plus, Suggestions et critiques

Zaq et moi, une série pleine de rebondissements!

Quel prof a l’idée de prévoir un oral en anglais à la deuxième semaine de cours? Vanille Painchaud, élève de secondaire 1, s’apprête à présenter sa poupée AN-TI-QUE (parce qu’on ne joue plus avec des poupées au secondaire). C’est ce moment précis que choisit son ennemi juré Zacharie-Alexandre Quintal, ou Zaq pour les intimes, pour faire son entrée en classe. Zaq accuse Vanille de lui avoir voler sa poupée et une bousculade s’en suit. La tête de la pauvre poupée se détache et s’envole dans les airs… et les deux ennemis se retrouvent dans le bureau de la directrice en attendant leurs parents! Et comble de malheur, la mère de Vanille semble intéressée par le père de Zaq!!! Les deux ennemis devront alors faire front commun et travailler ensemble lorsqu’ils découvrent des indices sur la mort de la mère de Z.A.Q. Et si elle n’était pas décédée dans un accident de voiture? Les deux adolescents prennent part à une enquête qui les mènera bien loin de la grande ville et où ils devront envisager toutes les hypothèses. Qu’est-ce que le père de Zaq peut bien leur cacher?

Zaq et moi est une série que j’ai dévorée!!! Vanille et Zaq sont des personnages vraiment attachants, à tel point qu’on se demande comment ils ont fait pour être ennemis! Dès le premier tome, Mauvais Duo, j’ai adoré la complicité qu’ils finissent par développer, même s’il ne deviennent pas des meilleurs amis. J’ai beaucoup apprécié de suivre le personnage de Vanille, une jeune fille bien de son temps qui ne cherche pas du tout de petit copain. La vie lui apporte déjà son lot d’aventures, pas nécessaire d’y ajouter une histoire d’amour. C’est plaisant de lire une histoire où l’adolescente n’est pas en quête d’un amoureux (même si c’est le cas pour sa best). C’est ce que je crois permettra aux garçons d’apprécier aussi les aventures de Vanille et Zaq. Les péripéties de ses deux comparses défilent à vive allure et on ne s’attend même pas à ce qui s’en vient. J’ai aussi aimé découvrir en même temps que Zaq et Vanille les secrets que la poupée antique dévoile tout au long de la série, en plus de nous faire connaître un peu plus l’Histoire. Surprise et plaisir assuré lors de la lecture!!!

À partir de 12 ans.

 

Alertes aux divulgâcheurs, voici un cours résumé des autres tomes de la série Zaq. et moi. Les lire pourraient vous donner des indices sur la suite de l’histoire. À lire à vos risques et périls!

Tome 2, L’envahisseur: Zaq et son père doivent se réfugier chez Vanille et sa mère pour… quelques semaines. La cohabitation ne sera pas de tout repos tant pour les ados que pour les parents. Et rien n’arrange les choses quand la tante inconnue de Zaq débarque sans préavis!

Tome 3, Meilleurs ennemis: La boutique d’antiquités du grand-père de Vanille est vandalisée et la poupée Annabelle est volée! Les deux adolescents mèneront alors l’enquête pour retrouver cette antiquité qui ne cesse de dévoiler de nouveaux secrets.

Tome 4, Boomerang: C’est maintenant officiel, les parents de Zaq et Vanille emménage ensemble. Ils en profitent aussi pour accueillir la cousine de Zaq qui vient étudier en ville. Entre le déménagement, l’entrée en secondaire 2, la peine d’amour de sa best et son grand-père qui songe à fermer boutique, Vanille ne sait plus où donner de la tête!

Tome 5, Le vrai du faux: Zaq est en fugue! Et Vanille décide de partir à sa poursuite. Ils se retrouveront à l’autre bout du monde (ou plutôt de la province) pour tenter de mettre au clair ce que le père de Zaq continue de lui cacher. Il existe toute sorte de secret de famille!

Tome 6, Le grand départ: Zaq a enfin fait la lumière sur ses origines, mais le grand-père de Vanille est malade. Sans oublier que la poupée Annabelle continue de surprendre avec ses secrets d’antiquité. Vanille découvrira la richesse de la vie à travers les épreuves dans ce tome final de la série.

 

0-5 ans, 12 ans et plus, 6-11 ans

L’éveil à la musique

Donner le goût à la musique à un enfant, c’est lui offrir tout ce qu’il aime: des émotions, du rêve. L’éveil à la musique passe bien sûr par l’écoute des instruments, mais pas seulement. Il existe aujourd’hui des livres qui accompagnent les jeunes dans leurs découvertes musicales. Je vous présente donc mon top 3 des livres qui ont suscité l’intérêt de mes 5 enfants âgés de 1, 2, 4, 7 et 9 ans.

Rock’n’roll baby, Elsa Fouquier, Gallimard Jeunesse

À partir de 4 mois, un bébé est sensible à tous types de sons. Vers 2 ans, son système auditif est entièrement fermé. Dès cet âge, il est donc capable d’apprécier les sons, les voix et les mélodies. Deux de mes enfants ont 1 et 2 ans, j’aime les habituer à écouter différents styles de musique. L’idéal, ce sont les livres sonores! Les Éditions Gallimard Jeunesse ont d’ailleurs une collection adorable, «Mes petits imagiers sonores». Le préféré de mes 2 bébés est sans aucun doute Rock’n’roll Baby! Dans ce petit album, chaque page possède un extrait standard du Rock’n’roll à écouter grâce aux puces sonores. Il y a même quelques lignes afin que nous puissions en apprendre un peu sur la chanson présentée. Nous avons beaucoup de plaisir à écouter et lire ce livre. Il est entraînant et donne le goût à mes enfants d’en écouter davantage. On rit, on danse et ils commencent même à apprendre quelques paroles. J’avoue que moi aussi, j’y prends plaisir ! Les illustrations sont vives et permettent aux enfants de s’y retrouver facilement. Ce livre a un avantage inestimable… Quand je le feuillette avec mes trésors (même les plus vieux), je partage un beau moment avec eux et je sais que, pour eux, la musique restera à jamais associée à la tendresse… même le Rock’n’roll !!

0 à 2 ans.

L’incroyable histoire de l’orchestre recyclée, Michel Piquemal, Lionel Le Néouanic et Frédéric Chapotat, Albin Michel

Inspirée d’une histoire vraie, ce livre a pour mission de nous faire prendre conscience de l’importance de la musique. Le personnage principal, Favio Chavez, un chef d’orchestre, décide d’améliorer le quotidien des enfants pauvres du quartier grâce à la musique. Il décide de construire avec les enfants, des instruments de musique à partir d’ordures, car c’est la seule chose qu’ils possèdent. Ils montent un orchestre et décident de garder espoir, malgré leur pauvreté. Ils parcourent le monde, tandis que les parents retrouvent leur dignité. Au départ, lorsque j’ai approché mes 2 garçons de 4 et 7 ans, avec ce livre, ils étaient réticents. Puis, dès la première page, les illustrations originales sont tellement légères et créatives qu’elles entourent magnifiquement bien la musique de cette histoire. Mes enfants ont donc été fasciné dès le départ. Ils ont trouvé rigolo que le chef d’orchestre pouvait construire des instruments de musique à partir de déchets… Ils ont même voulu que l’on fasse la même chose (mais avec notre bac de recyclage !). Mes fils redemandent ce livre à chaque semaine, et ils aiment nommer les instruments qu’ils voient. Ça nous permet de passer de très beaux moments ensemble et nos discussions sont d’une grande richesse. J’ai même découvert que cet album jeunesse pouvait permettre à mes garçons l’éducation musicale, mais aussi de l’art plastique. Nous l’adorons!

3 à 7 ans

La musique des animaux, Frédéric Marais, Gulf Stream

Ce documentaire est décidément un livre unique et plaisant qui manquait dans notre bibliothèque pour sensibiliser mes enfants à l’éveil à la musique. Ce n’est pas une histoire, mais plutôt une abondance de sources de renseignements et de motivation. On s’intéresse au rapport qui existe entre les animaux et les instruments de musique. On en apprend davantage sur la fabrication de divers instruments, ce qui inclus, les différentes parties des animaux utilisées dans ce processus. Saviez-vous qu’autrefois, on prenait un os de vautour afin de fabriquer une flûte? Nous apprenons aussi ce que le piano doit à l’éléphant: l’ivoire des touches blanches? Mon grand garçon de 9 ans a bien aimé ce livre, il prenait plus conscience de l’importance de l’état précieux de l’objet. Même une fois la lecture terminée, mon fils a le goût de le regarder de nouveau. C’est instructif, déroutant, dessiné avec une grande précision… Ça fait GRAND comme dirait mon fils! Les illustrations sont simples et colorées. On est porté à réfléchir sur toutes les époques concernés, on associe musique et phases de l’humanité. Quand nous lisons ce documentaire, on se questionne mais surtout, on s’éveille davantage à la musique.

Dès 8 ans.

 

Quand je regarde des livres sur la musique avec mes enfants, j’ai l’impression que ça favorise nos rapprochements. La musique nous rassure; elle berce et stimule, elle est une sensation, une façon de se rapprocher davantage de mes enfants. Faire sentir la musique aux enfants par la lecture, c’est leur donner accès au monde, aux cultures, aux générations… Qui sait peut-être que dans quelques années, l’un de mes garçons fera un spectacle en chantant du Rock’n’roll en ayant fabriqué son instrument de musique à partir d’objets recyclés ?

12 ans et plus, 6-11 ans

Cinq livres à découvrir ou à redécouvrir à l’occasion de la rentrée pour les 11 ans à 15 ans

Les vacances estivales touchent déjà à leur fin et il est maintenant temps de reprendre le chemin de l’école. Nombre d’ados n’ont pas mis le nez dans un livre depuis la fin des classes, activités, séjour à l’extérieur et parfois, boulot obligent. Il est temps de se remettre un peu dans l’ambiance de l’école en replongeant graduellement dans le monde de la lecture. Qu’il s’agisse de faire connaissance avec certains auteurs ou de s’évader dans la lecture, il existe plusieurs livres pour adolescents qui leur permettront de reprendre graduellement le collier. Je vous propose donc cinq ouvrages pour bien démarrer l’année scolaire.

Les Nombrils, Delaf et Dubuc, Dupuis

S’il s’agit de BD parfois un peu osées pour les salles de classe, les BD des auteurs estriens Delaf et Dubuc présentent, en revanche, l’occasion pour les ados, surtout les filles, de réfléchir à des problématiques qui se présentent quelquefois durant cette période charnière de leur vie. Sous leur couverture parfois irrévérencieuse, les Nombrils traitent de thèmes aussi variés que les peines d’amour, la taxage, le divorce, la sexualité et les profs, entre autres. Les répliques et images des Nombrils ne sont pas toujours tendres et sucrées. L’humour noir y a sa place, et il est maîtrisé à la perfection sans tomber dans la vulgarité. Je vous suggère, comme parent, d’y jeter un coup d’œil puisqu’ils pourraient servir d’une forme d’ouverture à la discussion avec vos ados face aux défis que représente l’adolescence.

Gamer (tome 1), Pierre-Yves Villeneuve, Les malins

Cette fois-ci,on plonge dans l’univers des jeux vidéo avec Pierre-Yves Villeneuve avec une collection de six livres. Le premier tome de la collection intéressera tant les gars que les filles. Gamer raconte l’histoire d’une jeune fille de 14 ans qui quitte son coin de pays pour se retrouver avec ses parents à Montréal. On y suit le quotidien de Laurianne, une jeune fille douée en maths et grande amateure de jeux vidéo. Si elle réussit à se faire admettre dans le gang des geeks, elle se mettra toutefois à dos, le gang des plus influents de l’école. Entrecoupé de scènes de jeux et de ses réflexions personnelles, le récit est truffé de références liées à cette passion. Ce livre est un incontournable puisqu’il est tout à fait ancré dans la réalité des ados puisqu’il présente la réalité des gangs à l’école secondaire.

On en a d’ailleurs parlé dans notre article de suggestions sur les jeux vidéos. Découvrez l’article ici!

L’enfant mascara, Simon Boulerice, Leméac

Cette fois-ci, Simon Boulerice nous entraîne dans une histoire d’amour à sens unique, une réalité bien présente dans toutes les écoles secondaires. Cependant, cette histoire d’amour, loin du roman à l’eau de rose, se termine de façon particulièrement dramatique. L’histoire est inspirée de faits réels s’étant produits en Californie. L’auteur a réussi un coup de maître en rendant hommage à un jeune transgenre rempli de désir, d’éclat et d’arrogance et dont la vie n’aura été qu’un éclair et ce, en transposant dans la fiction l’un des meurtres transphobes, les plus violents à s’être produit aux États-Unis.

 

Hackers, Isabelle Roy, Hurtubise

Dans un sujet tout à fait contemporain, l’auteure Isabelle Roy nous fait voyager dans le monde du piratage informatique. Féru d’informatique, un garçon prénommé Alex a absolument retenu en totalité ce que son père lui a appris sur le monde des ordinateurs et du piratage. Il passe beaucoup de temps dans sa chambre, devant son ordinateur et s’amuse à casser des codes informatiques de sites Internet comme de simples verres en vitre avec une facilité déconcertante. Un jour, il dépasse les limites mais malheureusement pour lui, rien ne se passe comme prévu, et le prix à payer est élevé. Il demande alors l’aide de ses amis pour réparer les pots cassés, un pari risqué dans le monde sombre et menaçant des hackers.

 

Recruté par le CH, Une difficile ascension (tome 1), Daniel Guay, Les éditeurs réunis

Nous voilà devant un genre de lecture tout à fait différent, mais non moins actuel dans lequel Daniel Guay permet aux jeunes sportifs de rêver. C’est le premier d’une série tout à fait passionnante à travers lequel on voit le cheminement du jeune Thomas Fortin dans son sport préféré : le hockey. Dans le premier tome, le jeune homme n’a pas un talent à la hauteur de son ambition d’être recruté par les Canadiens de Montréal. Ses débuts avec une équipe Midget AAA ne sont pas faciles et il est conscient qu’il devra mettre beaucoup d’efforts pour atteindre son but, surtout qu’il éprouve quelques difficultés avec son capitaine. Toutefois, sa chance tourne au moment où il trouve un bâton de hockey signé par l’illustre Maurice Richard.  S’il hésite à s’en servir pour ne pas l’abîmer, il se rend compte qu’il gagne en confiance lorsqu’il l’utilise pour jouer. Un bel exemple, de persévérance et de croyance en ses possibilités.

 

 

12 ans et plus, 6-11 ans

« Les rebelles du soccer : Tous pour la Coupe! » (tome 2) de Paul Roux

Le premier tome de la série Les rebelles du soccer est sorti au printemps de cette année. Tout chaud, tout beau! Nous faisions alors la connaissance de la nouvelle équipe de soccer du Lac-des-Aigles. Des amis de longue date se retrouvaient dans la sélection de niveau U12. De bons joueurs, une bonne complicité, une certaine technique et, par-dessus cela, un bon coach engagé. Bref, une belle saison s’annonçait. Sauf qu’un défi de taille les attendait aussi! N’ayant pas le nombre de joueurs nécessaire, les gars doivent composer avec la présence de FILLES (!!!) dans leur équipe. Mythes et préjugés, rancœurs et coups bas seront au rendez-vous. Mais, ne vous inquiétez pas, ouverture d’esprit et acceptation feront aussi partie des ingrédients de ce tome!

Ici, dans le tome 2, oui, on replonge à 100% dans le soccer, mais… en plein mois de mars! L’hiver sévit de plein fouet, ce qui n’empêche pas les joueurs de s’entraîner à l’intérieur, mais aussi de se retrouver pour regarder des matchs à la télévision. On retrouve donc nos chers joueurs et leur super entraîneur François qui se préparent pour la prochaine saison d’été. Ils font désormais partie de l’équipe mixte U12 de première division. De nouveaux joueurs vont se joindre à eux, d’autres vont manquer des matchs, car ils sont malheureusement blessés. On suit notamment l’évolution d’Angélique qui ne trouve pas facilement sa place dans l’équipe. Tous ensemble, ils vont participer au premier tournoi de soccer mixte : « la Coupe des Aigles ». De nombreux matchs attendent les joueurs, ainsi que la rencontre d’équipes aux forces et aux faiblesses diverses… De quoi nous gaver de suspense et de rebondissements!

Ce fut un plaisir pour mon fils et pour moi-même de lire la suite des Rebelles du soccer! On s’attache vite à cette équipe. On est bien heureux de suivre leur évolution. D’ailleurs, les joueurs sont devenus une vraie bande de copains depuis. La bataille des sexes n’est plus qu’une vieille et sombre histoire. Dans ce tome, on vit autre chose, on vit surtout un tournoi. On retrouve, par conséquent, toute la gamme d’émotions que vivent les enfants qui pratiquent le soccer, mais aussi les parents qui les supportent et les entraîneurs qui les accompagnent. Les entraînements et les matchs, ainsi que les victoires et les défaites! Beau temps, mauvais temps, il faut se présenter : joueurs ET parents! Le récit est très réaliste et fait part avec brio de ces aspects-là.

Pour ma part, j’ai adoré le fait que les filles soient désormais bien intégrées dans l’équipe. J’ai trouvé ça rafraîchissant qu’un des personnages soit un entraîneur masculin qui prend l’initiative de créer un tournoi mixte et qui défende haut et fort cette idée. Il parle d’ailleurs des forces techniques des deux sexes de manière très rationnelle. C’est vraiment la force de cette histoire, celle d’inclure complètement les filles, de les mettre au mettre niveau que les garçons.

Les jeunes lecteurs avides de soccer seront comblés par la description des matchs et les stratégies développées pour gagner. Un livre, donc, pour filles ET garçons.

Dès 9 ans.