Browsing Category

12 ans et plus

12 ans et plus, Suggestions et critiques

«Sirius» de Stéphane Servant, Éditions du Rouergue

L’homme a détruit le monde tel qu’il le connaissait. Depuis cinq ans, Avril tente d’élever Kid dans une cabane dans un arbre. Après la stérilité de toutes espèces vivantes et la violence, il ne reste plus grand-chose. Avril apprend à Kid à parler et ce qu’était le monde d’avant. Bien cachés dans la forêt, ils n’ont pas vu personne depuis longtemps et d’animaux depuis une éternité. Pour rassurer l’enfant, Avril lui dit que lorsque Sirius, le chien noir de la famille avec une étoile blanche sur le front, reviendra, ils quitteront l’arbre pour se rendre à la montagne retrouver Pa et Ma. Mais voilà que Kid est convaincu que Sirius est de retour alors que Avril tente de lui expliquer qu’il ne s’agit pas d’un chien. L’enfant veut partir pour la montagne. Au même moment, le passé d’Avril la rattrape sous la forme de Darius et ses étoiles noires. Avril et Kid prennent donc le chemin de la montagne sans savoir ce qui les attendent. Et si finalement, ils étaient destinés à s’y rendre? Et si l’histoire de Sirius inventée par Avril devenait de la plus haute importance?

Vraiment impressionnante cette histoire d’Avril et Kid. À travers sa plume, l’auteur nous rappelle que nous n’avons qu’une seule planète et que nous devons en prendre soin, un sujet d’actualité. Malgré tout, il ne nous fait pas la morale et nous raconte merveilleusement le parcours d’Avril et de Kid à travers la nature qui se reconstruit et les hommes qui se détruisent.

En plus d’être riche en rebondissements, ce roman nous fait passer par toute une gamme d’émotions, tantôt on rit, tantôt on pleure, tantôt on est en colère. Et si dans le monde de nos deux héros, il n’est plus possible de sauver la planète, on se demande ce qu’on pourrait faire pour faire mieux.

À partir de 13 ans.

12 ans et plus, Suggestions et critiques

«Le célèbre catalogue Walker et Dawn» de Davide Morosinotto, École des Loisirs

Ils sont quatre amis qui ont trouvé trois dollars. Au début des années 1900, trois dollars c’est presqu’une fortune. P’tit trois, Eddie, Min et Joju décident de commander un revolver dans le célèbre catalogue Walker et Dawn. Leur plan est parfait… jusqu’à ce qu’ils ouvrent le colis et découvrent une vieille montre brisée. Quelle n’est pas leur surprise quand ils apprennent que cette montre brisée vaut son pesant d’or et que le célèbre catalogue est prêt à remettre 4000 dollars à celui qui la ramènera. Pour être certains de toucher la récompense, ils s’embarquent pour Chicago. Ils quittent les bayous de la Louisiane vers le monde des grandes villes où ils découvriront la traîtrise, le vol, le mensonge et bien plus encore!

Wow! Cette histoire est riche en rebondissements! Le livre est divisé en quatre où, à tour de rôle, les personnages racontent une portion de leur périple. P’tit trois explique comment tout a commencer dans le bayou avec la découverte des trois dollars. En tant que guide, Eddie raconte leur périple en bateau, en train ou à pied. Une fois à Chicago, c’est Joju qui prend le relais alors que le habituellement silencieux Min conclut leur aventure.

Difficile de prévoir tout ce qui peut arriver quand quatre jeunes quittent leur bayou pour un endroit qu’ils ne connaissent pas et qui se trouve à des milliers de kilomètres! L’auteur sait comment nous envoyer sur de fausses pistes. On pense avoir résolu l’énigme de la montre, mais non… et on repart sur la route en compagnie des quatre comparses!

Personnellement, c’est à ce roman que je remettrais le Prix des libraires du Québec – sélection jeunesse. La compétition est féroce, mais l’auteur a su m’entraîner dans les États-Unis du début du siècle, dans une aventure vraiment géniale et avec un style qui m’a beaucoup plu!

À partir de 12 ans.

12 ans et plus, 6-11 ans, Suggestions et critiques

Des bandes dessinées pour tous les goûts!

Lucy & Andy Néandertal : Un temps d’ours (tome 2), Jeffrey Brown, Éditions Qilinn

Lucy et Andy sont comme de nombreux frères et sœurs : ils se disputent tout le temps. Jusqu’ici rien de bien époustouflant. Sauf que… ce sont des hommes de la préhistoire, des hommes de Néandertal même! Pas d’Ipad, pas de micro-ondes ni de bottes d’hiver! Alors, comment font-ils pour survivre à l’hiver, se nourrir et vivre en communauté?

Une bande-dessinée en noir et blanc, de petit format, qui nous permet de passer un bon moment en nous transmettant, en même temps, pas mal d’informations sur les hommes de Néandertal. Deux archéologues nous expliquent la vie quotidienne, les faits et gestes de ces hommes en nous exposant des faits observés grâce aux squelettes, aux outils, etc. retrouvés sur des sites archéologiques.

Dès 9 ans.

Tritons : L’invasion des lezzarks sanguinaires (tome 1), Doug Tennapel, Éditions Rue de Sèvres

Le rêve de Zak? Avoir des jambes solides car les siennes sont frêles. Or, pour un petit triton, c’est un sacré handicap! Un jour, son village subit l’attaque violente des Lézards. Seul survivant, en cavale et livré à lui-même, Triton découvre un monde dangereux…

Une bande-dessinée courte qui semble plutôt mignonne au début, mais qui tombe rapidement dans un univers plus sombre, voir violent. Ça en fait donc un album pas trop enfantin et adapté aux lecteurs plus âgés. Dans ce tome, on plonge dans l’univers de Triton. On apprend à connaître son histoire, son environnement et les personnages qui l’entourent. On le suit dans sa quête personnelle. Le scénario est habilement construit et rythmé par de nombreux rebondissements. Un brin d’humour ficèle le tout. Un premier tome (sur trois) qui se dévore rapidement!

Dès 10 ans.

La boîte à musique: Bienvenue à Pandorient (tome 1), Gijé et Carbone, Éditions Dupuis

Nola reçoit pour l’anniversaire de ses 8 ans un cadeau inestimable: une boule de cristal musicale ayant appartenu à sa mère. Cet objet souvenir se révèle être aussi la porte du monde de Pandorient dans lequel gravite une multitude d’étranges créatures, mais aussi des secrets sur sa mère décédée il y a peu. Nola ira porter secours à des enfants dont la mère est grandement malade, se liera d’amitié avec eux et vivra une aventure hors de l’ordinaire mais peuplée de dangers.

Un petit air d’Alice au pays des merveilles nous happe à la lecture de cette bande-dessinée. Une fillette à la chevelure blonde, la nécessité de rapetisser pour entrer dans un monde magique, des créatures animales qui parlent etc. Mais, hormis ces quelques points communs, on vit autre chose dans cet album grâce au scénario qui frôle avec la science-fiction, le drame et l’enquête policière. Les rebondissements sont nombreux…les monstres aussi! On s’attache enfin facilement à cette jeune héroïne déchirée intérieurement par l’absence de sa mère, mais au tempérament bien trempé.

Dès 9 ans.

Louca: L’espoir fait vivre (tome 4), Bruno Dequier, Éditions Dupuis

Nathan, un adolescent fantôme, décédé depuis quelques années, décide de prendre sous son aile Louca, un jeune joueur de soccer maladroit. Louca espère ainsi devenir un excellent joueur de soccer et se faire remarquer par la fille de ses rêves : Julie. Dans ce tome, l’équipe doit faire un match nul contre les redoutables « Condors ».

Une série divertissante sur le soccer qui va combler les amateurs de ballon. Il existe six tomes jusqu’à présent et on espère que cela continuera longtemps! Le scénario est original et humoristique. Les illustrations de synthèse sont très expressives et les personnages sont hauts en couleur. Le personnage principal est un anti-héros comme on les affectionne, c’est-à-dire avec tout plein de défauts!

Dès 11 ans.

Prunelle : le réveil des géants (tome 2), Vicky Portail-Kernel et Cédric Kernel, Éditions Ankama

Terrible nouvelle! L’Olympe pourrait être à nouveau attaqué par les Titans (monstres que Zeus avait emprisonné sous terre en guise de punition). De son côté, Prunelle fait des pieds et des mains pour devenir une muse et ainsi éviter de suivre les traces de son père forgeron. Destin voué à l’origine par sa condition de cyclope. Elle et ses amis devront aller à l’encontre d’épreuves.

Une bande-dessinée très colorée qui nous plonge dans l’univers de la mythologie grecque, ses mythes et ses dieux. Action et rebondissements s’enchaînement à un rythme endiablé. Les personnages sont mignons à croquer et sympathiques. 3 tomes.

Un plus : On effleure par moment le thème de la différence (Prunelle est cyclope et ne possède qu’un seul œil) et de la confiance en soi.

Dès 9 ans.

Les mégaventures de Maddox : Alerte Bigfoot (tome 1), Claude Desrosiers et Félix Laflamme, Éditions Presses Aventure

Dans un quartier de la ville de Jolicoeur, réside Maddox, son père, ses amis et, manque de chance, son ennemi juré aussi! Le tristement célèbre Didier! Lorsque le tournoi de ballon-chasseur de l’école est annoncé, Maddox angoisse un peu : pas certain de gagner face à ce redoutable rival. Heureusement, il a plus d’un atout dans sa poche. Tout d’abord, sa meilleure amie, qui parvient mieux que quiconque à le faire mourir de rire, et puis, il y a Bigfoot, ce monstre légendaire, avec lequel il a développé une amitié. Ensemble, le tournoi prendra une toute autre allure!

Mes deux grands ont dévoré cette BD aux illustrations dynamiques! Les personnages sont variés et riches. L’action ne manque pas. Bref, ils ont super hâte de lire le tome 2!

Dès 8 ans.

0-5 ans, 12 ans et plus, 6-11 ans, C'est WOW!

C’est WOW! – 2018

Pour terminer l’année, voici la liste des livres qui ont reçu la mention C’est WOW! par les membres de notre équipe en 2018! Cliquez sur les titres pour découvrir les articles liés à ces titres.

  1. La bulle, Timothée de Fombelle et Éloïse Scherrer, Éditions Gallimard Jeunesse 
  2. 1re avenue, Émilie Rivard, Espoir en canne
  3. RAGE, Orianne Charpentier, Gallimard
  4. Chroniques post-apocalyptiques d’une enfant sage, Annie Bacon, Bayard Canada
  5. Oli (la série), Richard et Pierre Houde, Dominique et compagnie
  6. Gamer (la série), Pierre-Yves Villeneuve, Éditions les Malins
    Et ici aussi.
  7. Gare au gaspi, Geneviève Rousseau et Estelle Meens, Mijade
  8. Quand le destin s’en mêle, Samuel Champagne, Éditions de Mortagne
  9. Au secours! Je perds la vue!, Martine Bisson Rodriguez, Éditions L’Interligne
  10. Notre environnement, Jacques Pasquet et Yves Dumont, Éditions de l’Isatis
  11. Samuel et le chapeau de pêche, Léo-James Lévesque et Amélie Montplaisir, Les 400 coups
  12. C’est un livre, Lane Smith, Gallimard Jeunesse
  13. Scène de crime, Sonia K. Laflamme, Bayard Canada
12 ans et plus, Suggestions et critiques

«Celle qui venait des plaines» de Charlotte Bousquet, Éditions Gulf Stream

Virgil Wyatt Monroe est journaliste. Il a décidé de partir dans l’Ouest préparé une série d’articles sur les légendes de l’Ouest. Il cherche particulièrement à rencontrer celle surnommée la vipère de l’Oklahoma. Entre l’histoire romancer des Steele Man qu’il passe son temps à lire et la version de la Vipère, Virgil tente de démêler le vrai du faux. Même s’il prétend que c’est pour sa série d’articles, il cherche en fait sa propre vérité, celle du père qu’il n’a pas connu. Il cherche aussi à savoir s’il devra mener la vengeance qui l’habite depuis si longtemps. Mais l’Ouest n’est pas comme dans les histoires des romans et Virgil apprendra beaucoup en chemin.

La narration de Celle qui venait des plaines est partagé entre Virgil, Winona alias la vipère de l’Oklahoma et finalement les extraits du roman racontant l’histoire des Steele Man, quatre légendes de l’Ouest. Si au début, il m’a fallu m’acclimater à qui prenait la parole, le résultat est surprenant.. On parcours les histoires de chacun, avide de démêler les passages romancer et la vérité de chaque personnage.

C’est un roman qui reste tout de même très dur. Les crimes qui ont été commis auprès des jeunes amérindiens ou des personnes noires au début du siècle nous rappelle que l’homme n’est pas toujours bon. Il faut aussi une très grande force de caractère pour se remettre d’abus et de discrimination tel que celles que Winona a vécu. Heureusement, il existe des gens bons pour croiser son chemin.

La mise en page est différente selon le personnage narrateur, ce qui nous aide à mieux suivre l’histoire. De plus, Virgil raconte dans un style très journalistique, très factuel, alors que Winona s’envole dans ses souvenirs et ne laisse pratiquement rien de côté. L’auteure a vraiment bien réussi à nous faire apprécier la lecture à travers ces différents styles d’écriture réunit dans un seul ouvrage.

À partir de 15 ans.