Browsing Category

12 ans et plus

12 ans et plus, 6-11 ans

Cinq livres à découvrir ou à redécouvrir à l’occasion de la rentrée pour les 11 ans à 15 ans

Les vacances estivales touchent déjà à leur fin et il est maintenant temps de reprendre le chemin de l’école. Nombre d’ados n’ont pas mis le nez dans un livre depuis la fin des classes, activités, séjour à l’extérieur et parfois, boulot obligent. Il est temps de se remettre un peu dans l’ambiance de l’école en replongeant graduellement dans le monde de la lecture. Qu’il s’agisse de faire connaissance avec certains auteurs ou de s’évader dans la lecture, il existe plusieurs livres pour adolescents qui leur permettront de reprendre graduellement le collier. Je vous propose donc cinq ouvrages pour bien démarrer l’année scolaire.

Les Nombrils, Delaf et Dubuc, Dupuis

S’il s’agit de BD parfois un peu osées pour les salles de classe, les BD des auteurs estriens Delaf et Dubuc présentent, en revanche, l’occasion pour les ados, surtout les filles, de réfléchir à des problématiques qui se présentent quelquefois durant cette période charnière de leur vie. Sous leur couverture parfois irrévérencieuse, les Nombrils traitent de thèmes aussi variés que les peines d’amour, la taxage, le divorce, la sexualité et les profs, entre autres. Les répliques et images des Nombrils ne sont pas toujours tendres et sucrées. L’humour noir y a sa place, et il est maîtrisé à la perfection sans tomber dans la vulgarité. Je vous suggère, comme parent, d’y jeter un coup d’œil puisqu’ils pourraient servir d’une forme d’ouverture à la discussion avec vos ados face aux défis que représente l’adolescence.

Gamer (tome 1), Pierre-Yves Villeneuve, Les malins

Cette fois-ci,on plonge dans l’univers des jeux vidéo avec Pierre-Yves Villeneuve avec une collection de six livres. Le premier tome de la collection intéressera tant les gars que les filles. Gamer raconte l’histoire d’une jeune fille de 14 ans qui quitte son coin de pays pour se retrouver avec ses parents à Montréal. On y suit le quotidien de Laurianne, une jeune fille douée en maths et grande amateure de jeux vidéo. Si elle réussit à se faire admettre dans le gang des geeks, elle se mettra toutefois à dos, le gang des plus influents de l’école. Entrecoupé de scènes de jeux et de ses réflexions personnelles, le récit est truffé de références liées à cette passion. Ce livre est un incontournable puisqu’il est tout à fait ancré dans la réalité des ados puisqu’il présente la réalité des gangs à l’école secondaire.

On en a d’ailleurs parlé dans notre article de suggestions sur les jeux vidéos. Découvrez l’article ici!

L’enfant mascara, Simon Boulerice, Leméac

Cette fois-ci, Simon Boulerice nous entraîne dans une histoire d’amour à sens unique, une réalité bien présente dans toutes les écoles secondaires. Cependant, cette histoire d’amour, loin du roman à l’eau de rose, se termine de façon particulièrement dramatique. L’histoire est inspirée de faits réels s’étant produits en Californie. L’auteur a réussi un coup de maître en rendant hommage à un jeune transgenre rempli de désir, d’éclat et d’arrogance et dont la vie n’aura été qu’un éclair et ce, en transposant dans la fiction l’un des meurtres transphobes, les plus violents à s’être produit aux États-Unis.

 

Hackers, Isabelle Roy, Hurtubise

Dans un sujet tout à fait contemporain, l’auteure Isabelle Roy nous fait voyager dans le monde du piratage informatique. Féru d’informatique, un garçon prénommé Alex a absolument retenu en totalité ce que son père lui a appris sur le monde des ordinateurs et du piratage. Il passe beaucoup de temps dans sa chambre, devant son ordinateur et s’amuse à casser des codes informatiques de sites Internet comme de simples verres en vitre avec une facilité déconcertante. Un jour, il dépasse les limites mais malheureusement pour lui, rien ne se passe comme prévu, et le prix à payer est élevé. Il demande alors l’aide de ses amis pour réparer les pots cassés, un pari risqué dans le monde sombre et menaçant des hackers.

 

Recruté par le CH, Une difficile ascension (tome 1), Daniel Guay, Les éditeurs réunis

Nous voilà devant un genre de lecture tout à fait différent, mais non moins actuel dans lequel Daniel Guay permet aux jeunes sportifs de rêver. C’est le premier d’une série tout à fait passionnante à travers lequel on voit le cheminement du jeune Thomas Fortin dans son sport préféré : le hockey. Dans le premier tome, le jeune homme n’a pas un talent à la hauteur de son ambition d’être recruté par les Canadiens de Montréal. Ses débuts avec une équipe Midget AAA ne sont pas faciles et il est conscient qu’il devra mettre beaucoup d’efforts pour atteindre son but, surtout qu’il éprouve quelques difficultés avec son capitaine. Toutefois, sa chance tourne au moment où il trouve un bâton de hockey signé par l’illustre Maurice Richard.  S’il hésite à s’en servir pour ne pas l’abîmer, il se rend compte qu’il gagne en confiance lorsqu’il l’utilise pour jouer. Un bel exemple, de persévérance et de croyance en ses possibilités.

 

 

12 ans et plus, 6-11 ans

« Les rebelles du soccer : Tous pour la Coupe! » (tome 2) de Paul Roux

Le premier tome de la série Les rebelles du soccer est sorti au printemps de cette année. Tout chaud, tout beau! Nous faisions alors la connaissance de la nouvelle équipe de soccer du Lac-des-Aigles. Des amis de longue date se retrouvaient dans la sélection de niveau U12. De bons joueurs, une bonne complicité, une certaine technique et, par-dessus cela, un bon coach engagé. Bref, une belle saison s’annonçait. Sauf qu’un défi de taille les attendait aussi! N’ayant pas le nombre de joueurs nécessaire, les gars doivent composer avec la présence de FILLES (!!!) dans leur équipe. Mythes et préjugés, rancœurs et coups bas seront au rendez-vous. Mais, ne vous inquiétez pas, ouverture d’esprit et acceptation feront aussi partie des ingrédients de ce tome!

Ici, dans le tome 2, oui, on replonge à 100% dans le soccer, mais… en plein mois de mars! L’hiver sévit de plein fouet, ce qui n’empêche pas les joueurs de s’entraîner à l’intérieur, mais aussi de se retrouver pour regarder des matchs à la télévision. On retrouve donc nos chers joueurs et leur super entraîneur François qui se préparent pour la prochaine saison d’été. Ils font désormais partie de l’équipe mixte U12 de première division. De nouveaux joueurs vont se joindre à eux, d’autres vont manquer des matchs, car ils sont malheureusement blessés. On suit notamment l’évolution d’Angélique qui ne trouve pas facilement sa place dans l’équipe. Tous ensemble, ils vont participer au premier tournoi de soccer mixte : « la Coupe des Aigles ». De nombreux matchs attendent les joueurs, ainsi que la rencontre d’équipes aux forces et aux faiblesses diverses… De quoi nous gaver de suspense et de rebondissements!

Ce fut un plaisir pour mon fils et pour moi-même de lire la suite des Rebelles du soccer! On s’attache vite à cette équipe. On est bien heureux de suivre leur évolution. D’ailleurs, les joueurs sont devenus une vraie bande de copains depuis. La bataille des sexes n’est plus qu’une vieille et sombre histoire. Dans ce tome, on vit autre chose, on vit surtout un tournoi. On retrouve, par conséquent, toute la gamme d’émotions que vivent les enfants qui pratiquent le soccer, mais aussi les parents qui les supportent et les entraîneurs qui les accompagnent. Les entraînements et les matchs, ainsi que les victoires et les défaites! Beau temps, mauvais temps, il faut se présenter : joueurs ET parents! Le récit est très réaliste et fait part avec brio de ces aspects-là.

Pour ma part, j’ai adoré le fait que les filles soient désormais bien intégrées dans l’équipe. J’ai trouvé ça rafraîchissant qu’un des personnages soit un entraîneur masculin qui prend l’initiative de créer un tournoi mixte et qui défende haut et fort cette idée. Il parle d’ailleurs des forces techniques des deux sexes de manière très rationnelle. C’est vraiment la force de cette histoire, celle d’inclure complètement les filles, de les mettre au mettre niveau que les garçons.

Les jeunes lecteurs avides de soccer seront comblés par la description des matchs et les stratégies développées pour gagner. Un livre, donc, pour filles ET garçons.

Dès 9 ans.

12 ans et plus, 6-11 ans

Youtubeur 3: Numéro 1 sur ta playlist, Olivier Simard, Les éditions de la Bagnole, pour les 11 ans et plus.

Appel aux amateurs de Squeezie, Jake Paul, Emma Verde et compagnie! Voici la suite tant attendue de notre Youtubeur québécois préféré: « Henri OMG »! Allongez-vous sur votre transat, votre hamac ou autre et préparez-vous des biscuits et un verre de lait, car une fois le livre entre les mains, vous serez aspirez dans les méandres de la vie de ce jeune internaute qui a créé sa chaîne Youtube pour devenir célèbre. Les non amateurs (réf : mamans-papas etc.) qui cherchent à comprendre le monde de leur ado sont aussi les bienvenues. Olivier Simard a réussi le pari de faire une série de livres qui nous parle de cet univers vidéo. Mais, c’est en fait bien plus que ça. Il nous parle de ce qui se passe en arrière de la caméra, des préoccupations et des difficultés que vivent les jeunes, de leur évolution : de la vraie vie finalement!

Dans le tome 1, on suit les premiers pas d’Henri sur YouTube. Grâce à ses vidéos de défis bizarres, sa popularité monte en flèche et il réussit à se faire remarquer par celle qui fait battre son cœur : Noémie. Mais, les problèmes ne tardent pas à faire surface. Henri apprendra l’importance de l’authenticité, de faire des choses qui lui ressemble et de transmettre ses valeurs via ses vidéos.

Dans le tome 2, la chaîne « Henri OMG » bat des records de vues. Le nombre des abonnés monte en flèche. Qui plus est, Henri est sollicité par sa mère pour un projet télévisé, mais aussi par son directeur d’école pour un concept d’envergure. La gestion de son image, les hauts et des bas de la popularité et les menaces contre son égo seront au cœur de ce segment. Et puis, sa relation avec Noémie ne sera plus un long fleuve tranquille…

Enfin, dans ce tout dernier opus, Henri nous réserve encore bien des surprises! Et oui, YouTube a encore beaucoup d’emprise sur lui. Sa jeune sœur est d’ailleurs d’une objectivité sans pareille à son sujet et l’affuble de l’étiquette de cyberdépendant des écrans. Les nombres de vues et d’abonnés semblent, en effet, être sa préoccupation principale. En parlant de cœur, Noémie a décidé de mettre un terme à leur relation. Et, on la comprend compte-tenu de la situation familiale spéciale dans laquelle ils évoluent. Cette nouvelle ne se fera pas sans heurts. Malgré les hauts et les bas de son entourage, la destruction de son téléphone intelligent et son emploi de toiletteur pour chiens (Henri est vraiment prêt à tout parfois!), ce dernier maintient le cap et YouTube demeure le fil conducteur de sa vie. Son objectif principal est de réaliser le record municipal de « Just Dance » et de participer au Fabfest, LE festival officiel des youtubeurs. Ses espoirs de devenir célèbre lui font encore faire des pirouettes qui ne lui ressemblent pas. Pas facile de rester soit même quand on veut plaire à son public!

Henri vit essentiellement au rythme des autres, que ce soit sa famille, son ex, ses amis ou ses abonnés! Il subit toutes sortes de dommages collatéraux et pourtant il remonte toujours sur selle. On aime son tempérament combattif. Henri est un garçon qui ne se laisse pas abattre, qui va apprendre de ses erreurs, en tirer des leçons. On le voit évoluer et à apprendre à se connaître. La quête de toute une vie quoi! Un héros qui a aussi à cœur sa famille, le bien-être de ses proches et de ses amis. Tout n’est pas sombre dans la génération YouTube, il y a du positif et c’est important de le souligner.

Les jeunes se reconnaîtront très facilement dans cette histoire. Encore une fois, le texte est ponctué de références québécoises, d’expressions de l’air du temps et de photographies comiques du web. Cela donne beaucoup de dynamisme au texte! Mon garçon a d’ailleurs dévoré ce roman en deux trois mouvements!

Une agréable lecture en perspective!

Pour les 11 ans et plus.

0-5 ans, 12 ans et plus, 6-11 ans, Suggestions et critiques

12 août : tous ces livres québécois que j’aimerais

Le 12 août, c’est LA journée spéciale pour se procurer un livre québécois (même s’il est préférable d’en acheter tout au long de l’année!) Comme à chaque année, depuis cinq ans, les libraires nous font découvrir leurs coups de cœur, mais surtout de magnifiques trésors! Difficile de choisir et de respecter le budget! Voici donc quelques suggestions de livres que j’aurais aimé me procurer en ce 12 août, mais qui, faute de budget, trônent maintenant au haut de ma liste, pour me procurer des livres québécois tout au long de l’année!

La collection Monsieur Son, Bellebrute, Dominique et compagnie

Ces albums s’amusent avec les sons et les lettres dans de rigolotes histoires. Ma fille adore déjà Monsieur Chausson qui a perdu son noeud papillon. Cette série est un must pour les plus petits et ceux qui commencent à lire! Bien hâte de me procurer les autres histoires pour m’amuser à les lire avec ma puce!

À partir de 2 ans.

L’agent Jean, Alex A., Éditions Presse Aventure

Cette super série d’aventure en bande dessinée est géniale! Drôle et coloré, les jeunes (et moins jeunes) vont adorer les aventures de cet agent un peu naïf qui a le devoir de protéger le monde! Une belle découverte qui pourrait inciter certains lecteurs à lire plus, mais surtout à apprécier la lecture!

À partir de 8 ans.

 

 

 

Gangster (tome 1) – Méfiez-vous de ceux qui n’aiment pas les chats!, Johanne Mercier, Éditions Foulire

À travers le texte et de supers illustrations, on suit les aventures du chat Gangster. Est-il un héros de l’ombre, le roi de la ruelle ou un chat de salon? Il faut suivre ses aventures pour le savoir!

À partir de 8 ans.

 

 

 

#Colocs, Nadia Lakhdari, Éditions les malins

C’est ma libraire qui m’a avoué avoir dévoré cette série de trois tomes pour ado. Après avoir entendu ses éloges, j’ai vraiment très hâte de lire le tout. On suit les meilleures amies Emma et Béatrice qui déménagent en appartement à Montréal où elles découvriront la vie à travers leur première année de cégep, les amoureux, les nouveaux amis, le budget (parfois) serré et l’arrivée d’un troisième coloc complètement différent d’elles!  À découvrir!

Pour adolescents.

 

 

 

12 ans et plus, 6-11 ans, Suggestions et critiques

«Les nuages» d’Ève Christian chez Bayard

Les vacances prennent toutes sortes de formes, selon les réalités familiales, mais, je l’espère de tout cœur, chacun se garde un peu de temps, durant la saison estivale pour contempler, admirer ce qui nous entoure. Bien étendus sur une couverture, ou sans, pour qui aime se laisser chatouiller par la pelouse, quoi de mieux que d’observer le ciel et ses voyageurs blancs et cotonneux.

Qui n’a pas déjà pris plaisir à clamer que ce nuage ressemble à un dragon, que celui-là fait un sourire et que l’autre là-bas fait penser à un oiseau ? Nommer les formes que l’on aperçoit dans le ciel est un passe-temps créatif et amusant, mais une dimension s’ajoute pour celui ou celle qui sait comment ils se nomment et pourquoi. On a l’impression d’entrer dans un groupe d’initiés!

Le livre documentaire Les nuages, de l’auteure et météorologue Ève Christian, est rédigé en termes simples, clairs et concis. L’information est bien structurée et les images éloquentes. L’intérêt de mon fils pour le sujet grandissait au fil de notre lecture. J’ai volontairement pris plusieurs jours pour lire le livre avec mon garçon. Entre les périodes de lecture, nous profitions des trajets en voiture, des promenades au parc ou des balades à vélo pour regarder le ciel et tenter d’identifier les nuages. Peu à peu, il pouvait faire des liens entre ses nouvelles connaissances et les appliquer à ses observations.

Mon fils était bien fier d’expliquer à son père qu’un nuage en forme de lapin ou d’éléphant est un phénomène appelé la paréidolie ! Son nuage préféré ? La mama ! Très intéressant aussi de lui demander de tenter de nous faire ses prédictions sur le temps qu’il fera puisque, maintenant, il connaît le cycle de l’eau et les niveaux du ciel; des connaissances essentielles pour un météorologue en herbe !

Pour les adeptes du mouvement « slow », je dirais que ce livre a été pour nous une « slow lecture ». Nous avons pris le temps, page par page, de comprendre les notions, d’observer les nuages qui se déplacent lentement, d’aller chercher le livre pour comparer ce que nous voyions dans le ciel aux images du livre. Il s’agit pour nous d’un ouvrage de référence qui continue d’alimenter nos échanges longtemps après la fin de sa lecture. Belle façon de faire durer le plaisir de la belle saison !

À partir de 7 ans.